Maître raconte une histoire

Une foi inestimable
Dit par Maître Suprême Ching Hai
À Hsihu, Formose, 1er janvier 1995
(Initialement en chinois)


        Le titre de cette histoire est "Guru Bhakti". En sanskrit, guru veut dire Maître Illuminé. Bhakti veut dire dévotion, obéissance totale au Maître, ne pensant qu'à Lui/Elle et lui offrant toutes actions, paroles ou pensées. Quoiqu'un Maître ou Maître Illuminé dise, on lui obéit en tout sans commentaire. En sanskrit on dit Guru Bhakti.

       Il y a très longtemps, il y avait un chercheur sincère. Chaque fois qu'il entendait dire qu'un grand Maître donnait une conférence ou qu'une personne vertueuse parlait, il ne perdait pas de temps pour aller les rencontrer avec sa femme. Des conférenciers, il avait appris qu'on devait avoir la bénédiction d'un Maître Illuminé pour atteindre la Vérité ou la sainteté et devenir un avec Dieu, alors il se mit à la recherche d'un Maître parfait. Il visita beaucoup d'endroits et rencontra Maître après Maître, mais à chaque fois, il leur trouvait des défauts qui les rendaient à ses yeux imparfaits. En conséquence, il ne pouvait pas trouver un vrai Maître.

       Ces Maîtres n'étaient pas suffisamment bien pour lui parce qu'il avait des notions erronées. Il avait lu trop de livres, y compris toutes les écritures ce qui le rendait très arrogant et le plaçait constamment en alerte sur les fautes des autres. Par exemple, un Maître hautement illuminé mais illettré, qui ne savait pas lire et connaissait très peu les écritures ne le satisfaisait pas. Il se détournait du Maître qui n'était pas capable de le dépasser dans les discussions ou qui ne savait pas de quel livre saint provenait un verset particulier. Ainsi, il ne pouvait trouver de Maître Illuminé. Si nous avons toujours cette attitude critique et cette façon arrogante de penser, à coup sûr nous ne pourrons pas découvrir notre propre Nature. Même si un Maître Illuminé se tenait devant nos yeux, nous ne Le/La verrions pas.

       Un jour chez lui, notre homme ne sentit très frustré et abattu, pensant qu'il n'avait aucun espoir de trouver un Maître suffisamment bon pour mériter sa dévotion. Quand sa femme est venue le consoler, il a répandu toutes ses inquiétudes. Il a dit qu'il était très préoccupé à l'idée de mourir sans être illuminé, car il n'avait pas encore trouvé de Maître capable de lui donner la libération. Sa femme qui n'était pas aussi instruite mais dont l'esprit était plus pur, le réconforta et lui dit : "Pourquoi ne pas aller simplement dans la forêt pour méditer ? Nous prierons, nous chanterons les noms des saints et de Dieu et nous supplierons Dieu de nous envoyer un Maître. Nous révérerons comme notre Maître la première personne que Dieu nous enverra." Le mari, incapable de penser à quelque chose de mieux, a acquiescé. Le jour suivant, ils sont allés dans la forêt et se sont assis au bord d'un sentier pour prier.

       À ce moment précis, un bandit chargé d'un important butin est passé à la sauvette. Aussitôt, le couple a bondi sur lui et s'est prosterné devant lui, l'implorant de les accepter comme ses disciples (rires). Ils lui ont demandé de leur enseigner comment méditer et de bénir leurs mantras. En Inde, Maîtres ou pratiquants spirituels avancés se laissent parfois pousser une longue barbe, s'habillent de robes safran et s'assoient là pour que les passants s'inclinent comme s'ils étaient leurs disciples. Même si les Indiens sont déjà très familiers avec les mantras tels que "Om Mani Padme Hum" ou "Nam... Nam... Nam", le Maître bénit ces mantras au moment de la cérémonie rendant la récitation de leurs mantras effective à partir de ce jour-là. C'est ce qu'on appelle la bénédiction du mantra. Bien qu'ils psalmodient toujours le même mantra, celui-ci semble plus effectif une fois qu'ils sont devenus disciples d'un Maître. C'est pourquoi de nombreux Maîtres en Inde accomplissent cette sorte de cérémonie.

       Le couple a obligé le bandit à devenir leur Maître et comme tout le monde, lui a demandé de bénir leurs mantras. Ils ne savaient pas à ce moment-là que c'était un bandit. Le bandit ne pouvant pas s'en débarrasser était à la fois surpris et effrayé. Le couple lui fit part alors de leur recherche infructueuse pour trouver un Maître Illuminé, de leur voeu consistant à s'asseoir ce jour dans la forêt et de devenir les disciples de la première personne qui passait. Ils ont insisté pour qu'il ne s'enfuie pas car il était leur Maître. Leurs paroles ont touché la Nature divine enfouie profondément chez le bandit. Il a senti qu'il ne pouvait pas les décevoir, mais quand il a essayé de révéler sa vraie identité, le couple tout simplement n'a pas voulu écouter.

       S'il refusait de les accepter comme disciples et de leur enseigner les mantras sacrés, ils ne le laisseraient pas s'en aller de toute façon. Qui il était, ils s'en moquaient, et ils étaient absolument certains que c'était lui leur Maître.

       Tout d'abord, le bandit a été profondément touché, mais très vite il est devenu nerveux et apeuré. S'ils continuaient de le retenir, il aurait de sérieux ennuis quand la police le prendrait. Dans son désespoir de briser leur croyance, il leur a promis de leur enseigner et leur a ordonné de s'agenouiller. Le couple s'est agenouillé et prosterné dans une solennelle cérémonie de dévotion. Alors, il les a instruits : "Vous allez maintenant vous asseoir là, mettre vos mains sur les oreilles, fermer les yeux et rester tranquilles. Si vous bougez, Dieu s'en ira. Conservez cette posture et ne vous levez pas sans que je vous le dise. Alors vous verrez Dieu à coup sûr." Il leur a ordonné d'agir ainsi afin qu'il puisse s'enfuir, car ils s'étaient agrippés à ses jambes de leurs deux mains et refusaient de le laisser partir.

       Le couple reconnaissant s'est assis sans broncher, tenant bien leurs mains sur leurs oreilles. Ils sont restés assis au même endroit toute la journée et toute la nuit, sans prendre de nourriture, ni boire. Ils n'osaient pas bouger ni ouvrir les yeux pour voir si leur Maître était encore avec eux. Au bout d'un long moment, leurs pieds sont devenus engourdis, ils avaient mal partout et leurs mains étaient douloureuses. Pourtant, ils n'avaient pas d'autres pensées si ce n'est le désir ardent de voir Dieu, ils continuaient à rester assis là dans une foi totale.

       Vishnu et Lakshmi ont été extrêmement touchés de les voir. Pour les Indiens, Vishnu est l'un des Seigneurs divins. En terme d'énergie Yin et Yang, Vishnu est yang et Lakshmi est yin, représentant le coeur féminin. Profondément émue, Lakshmi demanda à Vishnu de se manifester au couple. Touché par leur sincérité et par le fait qu'ils étaient restés en position assise pendant si longtemps, même si c'était suite à une tromperie, le seigneur Vishnu leur apparut. Le couple était ravi mais ils n'osaient ouvrir les yeux ou se redresser pour L'adorer. Ils n'osaient faire quoique ce soit parce que leur Maître leur avait ordonné de ne pas se lever ni d'ouvrir les yeux sans sa permission.

       Le seigneur Vishnu leur a dit : "À présent, que vous savez que je suis venu, vous pouvez vous lever et arrêter de souffrir autant." À nouveau, ils n'osaient pas se lever. Ils étaient très reconnaissants envers Lui pour être venu les voir, mais ils ne pouvaient pas désobéir à leur Maître pour Lui obéir. Quelle humiliation ! Le bandit était plus grand que Dieu (rires). Le seigneur Vishnu ne pouvant pas supporter la vue de leur souffrance, est allé au palais et est apparu en rêve au roi. Entre temps le bandit avait été arrêté par la police et jeté dans la prison royale. Il avait commis beaucoup trop de graves offenses pour être mis dans une prison ordinaire. Le seigneur Vishnu est apparu en rêve au roi et lui a fait savoir de relâcher le bandit rapidement. Mais le roi, encombré d'un karma pesant et souvent hanté de cauchemars, a pensé que c'était là un autre mauvais rêve et a ignoré Vishnu. Vishnu est venu à nouveau dans ses rêves, mais le roi ne comprenait toujours pas. C'est seulement lorsqu'il a eu le même rêve pour la troisième fois que le roi s'est rendu compte que quelque chose n'allait pas.

       Entre temps, le seigneur Vishnu est apparu aussi en rêve au bandit et lui a demandé de libérer le couple dans la forêt dès qu'il serait relâché. Il a raconté au bandit qu'ils étaient toujours assis au même endroit tenant leurs oreilles, sans avoir rien mangé ni bu pendant des jours. Ils étaient presque mourants et Dieu ne pouvait le supporter. Quand le roi a relâché le bandit au bout du troisième rêve, notre homme nouvellement libéré s'est précipité vers la forêt comme on le lui avait prescrit dans le rêve. Il a ordonné au couple de se lever, d'ouvrir les yeux, et d'enlever les mains de leurs oreilles. Aussitôt fait, le couple a exprimé sa profonde gratitude, envers leur "maître", parce que c'était par sa grâce que Dieu leur était apparu. Alors, le bandit leur a fait part de sa rencontre personnelle avec Dieu dans son rêve.

       Tout à coup, ils ont entendu une voix dans le ciel qui leur disait : "Je suis vraiment touché et ravi par votre grande dévotion envers votre maître sans la moindre trace de doute. Je vous promets de revenir vous voir à nouveau. À partir d'aujourd'hui, continuez à chanter les noms sacrés, à adorer Dieu et à méditer deux heures et demies chaque jour. N'oubliez pas d'observer un régime végétarien et suivez strictement les cinq préceptes. À votre mort, je ne manquerai pas de vous conduire à la libération." À partir de ce jour-là, le bandit a tourné une nouvelle page et s'est joint au couple dans la pratique spirituelle. C'est trop merveilleux ! (Applaudissements).

       Il y a une note explicative dans le livre qui dit : "Quand on a une foi vraiment sincère envers un Maître, même s'il n'est peut-être pas un vrai Maître Illuminé, c'est quand même effectif. Cependant, si on peut avoir une telle foi dans un bandit, cela signifie sans l'ombre d'un doute que notre propre Maître est venu, que notre sagesse s'est ouverte et que nous n'avons plus de discrimination à l'encontre des autres. Ainsi, nous atteindrons certainement le fruit de nos recherches, mais pas à cause du Maître ou de la méthode !

       Voilà ce que pensent les Indiens. Mais n'oubliez pas que ce Vishnu n'appartient qu'au deuxième royaume. Ce n'est pas facile de voir le Dieu Très Haut. Même si, c'est exceptionnellement grand pour une personne ordinaire de voir le Seigneur du deuxième ciel tout de suite après avoir vénéré un bandit comme son Maître !

       Votre foi en moi me touche profondément et moi aussi je vais prier Dieu de vous aider. C'est sûr, vous serez libérés à votre mort (applaudissements). Le point vital est que vous devez bien méditer et avoir une grande foi, m'oubliant en tant que personne. Alors, vous aurez à coup sûr un résultat spirituel. Quand on a une vraie foi et une vraie dévotion dans un Maître, même Dieu viendra. Dans votre méditation, vous contemplerez la brillante Lumière et entendrez la musique céleste. Vous aurez beaucoup de réponses. Ceci, montre que c'est suffisant d'avoir la foi, peu importe que le Maître soit bon ou non. Que je sois bonne ou non, vous le découvrirez à votre mort.