La Revue Maître Suprême Ching Hai
No 121


Malentendu sur la prescription

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai
Le 29 décembre 1991 (à l'origine en chinois)

C'était des jeunes mariés et le mari ne pouvait pas supporter sa femme. Il se disputait chaque jour avec elle jusqu'à ce qu'il ait presque une dépression nerveuse. Alors, il courut chez le médecin.

"Qu'est-ce qui ne va pas ?" demanda le docteur ?

"Ah ! Je me dispute trop avec ma femme." répondit l'homme. "Maintenant je me sens faible mentalement et physiquement. Que dois-je faire ?"

"Vous avez besoin de faire de l'exercice ! Je suggère que vous vous achetiez un ensemble pour courir et que vous courriez dix kilomètres par jour et vous me rappelez dans une semaine ou deux."

L'homme dit : "D'accord" et partit. Ce jour-là, il acheta un ensemble pour courir et commença à courir.
Une semaine plus tard, l'homme appela le docteur et le docteur lui demanda : "Comment ça va physiquement ? Vous vous sentez mieux ?"

"Mieux, beaucoup mieux !" dit l'homme.

Alors, le docteur demanda : "Comment est votre femme avec vous ?"

"Comment pourrais-je le savoir" répondit l'homme, "Je suis déjà à soixante dix kilomètres de la maison !"
 

Les paroles les plus pratiques

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai
Le 1er octobre 1999 (à l'origine en chinois)

Trois personnes meurent dans un accident de voiture et arrivent rapidement au paradis au centre de sélection où ils doivent subir un procès par un ange avant d'être assignés à des endroits choisis et à un travail.

L'ange leur demande : "Qu'est-ce que vous aimiez le plus entendre quand vous étiez dans le cercueil et que votre famille et amis pleuraient énormément à votre enterrement ?"

La première personne répond : "J'ai aimé lorsqu'ils ont dit que j'étais le meilleur des docteurs et le meilleur père."
La deuxième personne dit : "J'ai aimé entendre les gens dire que j'étais le meilleur des maris et le meilleur professeur qui était le plus consciencieux pour l'avenir de ses enfants."

Le dernier répond : "À ce moment-là, ce que j'aurais préféré entendre c'est : "Oh ! Il est encore en vie !"
 

Suggérer une proposition

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai
Le 1er octobre 1999 (à l'origine en chinois)

Une femme rencontre un homme, elle le regarde et dit : "Oh ! Tu sais, tu ressembles beaucoup à mon troisième mari."
"Ah ! Tu as été alors mariée trois fois ?" Demande l'homme. La femme répond : "Non, deux fois !"

S'il vous plaît, visitez les sites Internet suivants pour profiter des versions originales audio et vidéo, et vous pouvez également partager la joie de l'humour de Maître avec ceux qui vous entourent :

http://www.Godsdirectcontact.org/video/joke/121
http://www.Godsdirectcontact.org.tw/eng/light_sound/jokes/121


Au paradis nous n'avons qu'un nom, c'est le nom de l'amour et de la sagesse.
Maître Suprême Ching Hai

02/19 Maître raconte des histoires drôles
Malentendu sur la prescription/ Les paroles les plus pratiques/ Suggérer une proposition/ Un tel "gentleman"

04 Panorama d'événements
États-Unis/ Australie/ Formose

07 Une source d'inspiration
La Méthode Guan Yin fait éclore les talents

08 Journal de l'âge cyber
Pratiquants spirituels de l'âge cybernétique

09/35 Interludes spirituels
L'incroyable pouvoir d'observation d'un Maître/

10 Maître dit
Bénir le monde est le devoir des pratiquants spirituels

14 Restaurants végétariens à travers le monde
Nouvelle Zélande/ Japon

15 Paroles de Maître
La concentration et le professionnalisme

16 Une histoire racontée par Maître
Les qualités sont contagieuses, qu'elles soient physiques ou spirituelles

20 Ligne de front
Une mélodie céleste charme un pays ancien- Une tournée de partage de la vérité au Pérou

22 Merveilles de Maître
L'histoire de M. Tan

23 Questions et réponses
Chaque âme fait ses propres choix

24 Perles de sagesse
La pratique spirituelle crée un instrument parfait pour Dieu

25 Poème
Un vif ruisseau d'eau bleue

26 Un récit de ce monde
Des chiens spirituels

28 Revue de presse
Tout ce que vous devez connaître sur l'histoire américaine asiatique / New Human Dawn/ Java Post, Un Séminaire Vidéo Attire une Salle Comble

31 Un bref message
Les livrets-échantillons de Maître en différentes langues sont maintenant disponibles sur Internet

31/44 Élévation de l'âme

32 Famille Guan Yin
Partager la joie spirituelle

33 L'amour en action
Le Salvador/ Etats-Unis

36 Lettres de remerciements
38 Sites Guan Yin WWW

39 Nos correspondants à travers le monde

42 Programmes de télévision de Maître Suprême Ching Hai
"Art and Spirituality" - sur Maître Suprême Ching Hai

43 Art Suprême



 

Nouvelles de New York, États-Unis

Participation à l'exposition "New Life"

[New York] Du 2 au 4 mars 2001, le Centre de New York a participé à l'exposition "New Life", qui attire des dizaines de milliers de gens ayant soif de santé spirituelle et physique. Les prévisions météorologiques locales avaient prédit une grande tempête de neige, qui devait apporter plus de deux mètres d'épaisseur de neige durant le temps de l'Expo, mais, avec les bénédictions de Maître, le temps était doux. Tous nos volontaires qui venaient de l'État de New York n'avaient eu aucune difficulté à quitter leur domicile. C'était la première fois que quelques-uns de nos volontaires participaient à un tel événement, mais ils ont fait un véritable travail d'expert en diffusant les enseignements de Maître. Ils ont répondu à de nombreuses questions au sujet de la méditation basée sur la Lumière et le Son intérieurs.

Grâce à des étalages des vidéos de Maître, de dépliants, de livrets-échantillons et de revues, nous étions à même de satisfaire la curiosité de nombreux chercheurs de la vérité, et même certains d'entre eux avaient planifié d'assister à nos séminaires qui devaient avoir lieu les 25 mars et 7 avril afin d'en apprendre plus au sujet de la Méthode Guan Yin.

Une jeune étudiante chinoise admirait beaucoup les créations artistiques de Maître et le design des Vêtements Célestes. Elle aimait particulièrement lire les poèmes de Maître, mais n'avait pas assez d'argent pour acheter un de Ses livres de poésies. Heureusement, un disciple s'est rappelé qu'une fois Maître avait dit que si quelqu'un aimait Ses livres mais n'avait pas les moyens de les acheter, nous devrions lui en faire cadeau. Lorsque nous avons dit à la jeune étudiante qu'elle pouvait avoir le livre en cadeau, son visage s'est éclairé d'un immense et joyeux sourire, et elle a fondu en larmes. Les gens témoins de cette scène étaient vraiment touchés par la sincérité de chacun.

L'Exposition était l'occasion pour beaucoup d'entre nous d'avoir de merveilleuses expériences intérieures, par exemple à partir du deuxième jour de cet événement chacun a commencé à ressentir de puissantes vibrations, et une atmosphère de lumière et de joie régnait autour de notre stand. Certains participants nous ont dit qu'ils étaient revenus pour s'asseoir près de notre stand pour des raisons qui leur étaient inconnues. Mais nous savions tous que c'était dû aux bénédictions de Maître qui avaient créé une vibration calme et apaisante et les gens continuaient à nous rendre visite, encore et encore. La force purifiante de la méditation nous avait été clairement démontrée durant ces trois jours spéciaux !

Légende : Des initiés de New York introduisent les enseignements de Maîtres à L'Exposition "New Life".



 

Nouvelles d'Australie

Journée de nettoyage de l'Australie

[Perth] Le 4 mars 2001 a marqué le retour de la Journée annuelle de nettoyage de l'Australie, et une fois de plus le centre de Perth a activement participé. Le centre de météorologie avait annoncé une température de 40 degrés Celsius, une grosse chaleur, alors nos frères et surs initiés ont décidé de premièrement participer au nettoyage pour ensuite tenir notre retraite de méditation mensuelle. Une sur a même commenté qu'elle avait mieux médité après l'effort physique.

Le centre de Perth se trouve dans un centre communautaire muni d'un terrain de sport adjacent où plusieurs activités organisées par plusieurs autres groupes se déroulent.

Les surs ont concentré leurs efforts à nettoyer le centre et le terrain, tandis que nos frères ont nettoyé le centre d'achat local, qui était en bien meilleur état que dans les années précédentes. La lumière de Maître doit sûrement faire briller et purifier l'endroit ! Aider à transmettre les enseignements de Maître de diverses manières, incluant nettoyer l'environnement, est la plus grande joie sur Terre.
 

Nouvelles de Formose

Allumer des lumières spirituelles sur le campus

[Taipei] Afin d'introduire les enseignements de Maître sur les campus universitaires, des étudiants initiés ont mis sur pieds deux organisations étudiantes à Formose Nord, l'Association du son et de la lumière de l'Université Nationale de Taiwan (UNT), et l'Association des végétariens en santé de Soochow. À la mi-mars, l'UNT a tenu sa foire de la saison des azalées tandis que l'Université de Soochow célébrait son 101ème anniversaire de fondation. Avec l'aide du centre de Taipei, les étudiants initiés des deux universités ont installé de grands stands comprenant un "snack bar" végétarien et une exposition des créations artistiques de Maître et de livres spirituels. Ces activités soulignaient le besoin de développer sainement le corps, l'esprit, et l'âme.

Les stands avaient de magnifiques fonds de satin de soie. Des peintures de Maître concrétisant une signification spirituelle étaient exposées, tout comme des douzaines de lampes de longévité illuminaient splendidement l'endroit, attirant une foule d'étudiants et de visiteurs qui sont venus poser des questions. Le "snack bar" offrait une sélection de plats végétariens, et en plus du thé olong, du thé au lait et du café gratuits. De nombreuses personnes se sont rassemblées au bar pour prendre une boisson chaude ou froide tout en regardant les peintures. L'exposition de livres spirituels présentait les différentes séries de livres de Maître, plongeant les étudiants dans un harmonieux océan de vérité spirituelle.

Les visiteurs vantaient les délicieux plats végétariens, et démontraient un intérêt ardent pour apprendre la Méthode Pratique. Ils ont fait plusieurs demandes avec un visage illuminé de la joie d'avoir trouvé un trésor. La légère odeur des azalées flottait à travers la bruine continue, et les groupes de jeunes étudiants se tenaient joyeusement devant le stand, élevés par l'intense amour et l'aura spirituelle de Maître.

Commentaire : Les créations artistiques de Maître ont captivé les étudiants et les visiteurs du campus.
 

La prison organise un séminaire pour les volontaires


[Tainan] Le 13 mars, le Département d'Instruction de la prison de Tainan a tenu son séminaire annuel de 2001 pour les volontaires et les conseillers bénévoles, y compris les groupes et les individus qui s'occupaient des détenus. Des amis pratiquants de Tainan et de Kaoping, qui visitent la prison de façon régulière depuis longtemps, ont assisté au séminaire au nom de l'Association Internationale de Maître Suprême Ching Hai.

Dans un discours d'ouverture fait au nom du directeur de la prison, le secrétaire de la prison, M. Chang, a souligné le besoin d'élever la spiritualité des détenus par l'intermédiaire des influences religieuses, qui, ajoutées à la formation professionnelle et aux études dispensées en prison, pourraient les aider à s'adapter à la vie à l'extérieur de la prison avant qu'ils ne commencent à travailler. Les autorités de la prison offrent également des conseils sur la façon d'acquérir des diplômes dans des domaines spécialisés afin que les détenus puissent trouver du travail plus facilement lorsqu'ils sont libérés, a précisé Mr Chang.
Les discussions ont englobé la condition psychologique des travailleurs bénévoles, des lignes directrices de conseils, et la question des crimes. Une simple mise en application du Code Criminel ne peut pas faire disparaître les crimes. Cependant, la puissante et extraordinaire influence de la religion peut être un substitut et une inspiration efficace pour les détenus, a dit M. Huang Te-hsiung, directeur du Département d'Instruction.

Le séminaire était suivi d'une visite des équipements de la prison avec les surveillants qui ont aidé les participants à mieux comprendre la vie quotidienne des détenus. Ceci était particulièrement utile pour le futur travail bénévole. Une surprenante exposition de travaux fascinants réalisés par les détenus, comprenant la musique, la calligraphie, la peinture, le théâtre, et d'autres formes d'art, a tenu les participants émerveillés devant leur incroyable habileté et leurs talents. La compassion et le respect se sont répandus dans nos curs lorsque nous avons réalisé pourquoi Maître a appelé de tels amis emprisonnés, des victimes de notre époque. Nous demandons à tous les membres de notre société de compatir et de les accepter, afin qu'ils puissent plus tard utiliser leurs talents après leur sortie de prison.

Légende : Les amis pratiquants de Tainan et de Kaoping participent à un séminaire organisé par la prison de Tainan, avec l'espoir d'offrir une plus grande assistance aux détenus.

Trouver la joie en nettoyant les plages

Légende : Des amis pratiquants, des jeunes comme des plus âgés, savourent le soleil sur une plage maintenant libérée de ses détritus.

Légende : Des amis initiés rétablissent la beauté naturelle de la Côte Dorée de Tainan, cela faisant partie de leur voyage écologique habituel.
 
Dépenses pour les activités de secours du tremblement de terre au Salvador (Unité : $US)
Description Recettes Dépenses Appendice
Participation du centre de San Jose, Californie, Etats-Unis 5 000    
Participation des centres de Los Angeles/Seattle/Houston 4 000    
Participation du centre de Costa Rica 323,20    
Dépenses pour des matériaux de construction : plaques de zinc pour les toitures, marteaux, scies à main, clous et gants   7 652,50 A
Dépenses pour la nourriture, comprenant du riz, des haricots, du maïs, du lait en poudre, de l'amidon de maïs, des bonbons et des gâteaux pour les enfants   1 055,53 B
Frais de transport pour le carburant et l'entretien des véhicules   65,17 C
Don à deux initiés qui ont perdu leur maison   500 D
Frais de téléphone   50 E
Total : 9 323,20 $US 9 323,20 $US (= 81 532,25¢)  
Maître Suprême Ching Hai a offert 10 000 $US pour le secours des victimes ; compte-rendu du détail des dépenses dans une prochaine revue

Le bureau de diffusion des livres de Tainan ouvre ses portes


[Tainan] Pour célébrer l'achèvement du nouveau bureau de diffusion des livres du centre de Hsinhua, à Tainan, le centre a organisé une cérémonie d'inauguration et une fête familiale le 25 février. Les amis pratiquants, y compris les correspondants et les membres du comité de publication de tous les centres de Formose, ont pris part avec agitation à cette manifestation avec un cur plein de gratitude.

Le bureau de diffusion des livres a une allure gaie, exprimant la grâce et la cordialité, ce qui prouve la sagesse et l'ingéniosité des amis pratiquants qui ont dessiné et refait le lieu. Une bibliothèque contenant des livres de Maître, des cassettes audio et vidéo, et également d'autres livres spirituels recommandés par Maître, est ouverte aux amis pratiquants, qui peuvent emprunter la documentation gratuitement.

Le jour de l'ouverture, le département des publications, situé au 1er étage, était l'attraction principale des amis initiés, et l'exposition des Vêtements et des Bijoux Célestes, qui se tenait dans la même zone, a également drainé une grande foule de visiteurs, montrant que les enseignements de Maître et Ses créations d'amour demeurent les préférées des initiés. En plus de l'ambiance positive du bureau de diffusion des livres, une joyeuse atmosphère a également envahi la fête familiale. Des sentiments de joie et d'amour éclairaient le visage de chacun, et les deux manifestations se sont terminées avec succès.

Légende : Cérémonie d'inauguration : les amis pratiquants chantent "Les louanges de l'Encens", priant pour que les Bodhisattvas bénissent le Centre.

Légende : Une richesse de la spiritualité et de l'art : une bibliothèque pour les Saintes Ecritures, et la zone d'exposition des Vêtements et des Bijoux Célestes.

Légende : Partage généreux : des amis pratiquants viennent avec des parents et amis assister à l'ouverture du nouveau bureau de diffusion des livres de Tainan.

Légende : Joyeuse atmosphère : la joie et le rire envahissent la fête familiale.
 
 

Une source d'inspiration


La Méthode Guan Yin fait éclore les talents
La librairie du centre de Hsinhua, à Tainan est un lieu favori des initiés et des invités captivés par sa décoration raffinée, la chaleureuse atmosphère, l'énergie pleine d'amour et de puissance qui s'en dégagent.

Nous sommes reconnaissants à l'équipe de travail tout entière et tout particulièrement à frère Wu qui affirmait humblement avec insistance que ce lieu de présentation magnifique résultait des bénédictions de Maître. Frère Wu, un mécanicien de profession sans expérience en décoration intérieure se désolait de voir les publications de Maître ainsi que Ses uvres d'Art exposées de façon désordonnée. À son avis, les pratiquants spirituels de la Méthode Suprême se doivent de présenter les livres et chef-d'uvres de Maître dans un cadre des plus resplendissants possible. Dans cet ordre d'idée, frère Wu se mit immédiatement à l'ouvrage en élaborant les plans de décoration du site. "Maître m'a donné l'opportunité de me lancer dans ce projet, toute l'inspiration m'est venue de Dieu.", affirma-t-il. Lorsqu'une difficulté se présentait, il méditait et le message intérieur se présentait à lui tout naturellement. Sans brouillon et plans prédéterminés quant à la disposition des articles et matériaux nécessaires au site dont : le plafond, l'éclairage et les vitrines, il s'en remit entièrement à son inspiration et à son intuition intérieures. Le résultat fut tout simplement parfait ! Frère Wu est convaincu d'avoir glané un bienfait de plus en suivant Maître. Voilà un témoignage vivant des paroles de Maître : "En pratiquant la Méthode Guan Yin, nous développons nos talents et notre potentiel intérieurs."


Journal de l'âge cyber

Pratiquants spirituels de l'âge cybernétique
 

Maître travaille en ligne

Un jour Maître a dit qu'en cette époque moderne, un Bouddha doit tenir un talkie-walkie et un téléphone portable d'une main pendant qu'il manipule un fax et surf sur le Net de l'autre. En tant que disciples d'un Bouddha moderne, nous ne pouvons pas être des "Bouddhas démodés" en cette matière ! Apprenons comment être en ligne et suivons Maître pas à pas sur le chemin de Son voyage terrestre.

D'innombrables avantages

Pour emboîter le pas à l'âge cyber, la revue de Maître Suprême Ching Hai est passée d'un périodique imprimé traditionnel, à un magazine multimédia en ligne, accessible 24 heures sur 24 sur Internet. À présent, chaque publication de la revue met l'accent sur un thème sélectionné, présenté dans une version multimédia de textes, sons et images visuelles spécialement intégrés afin que Maître soit près des lecteurs. Les sites Web Guan Yin fournissent l'accès immédiat aux dernières nouvelles de la famille Guan Yin, à une vaste collection des enseignements de Maître, ainsi qu'à une galerie de Ses créations artistiques. Sont aussi disponibles des clips vidéos et sonores de Maître racontant des histoires concernant des prestations musicales et d'anciennes célébrations qui vous permettent de revivre des souvenirs merveilleux. Par-dessus tout, les sites Web Guan Yin transcendent à la fois le temps et les contraintes spatiales pour vous apporter la revue en direct à chaque moment et partout, un privilège inabordable en format imprimé.
 

Efficace et facile


Les amis pratiquants désireux d'apprendre cette méthode cybernétique d'accès aux enseignements de Maître seront sans doute intéressés par l'acquisition du CD* "Comment surfer sur Internet/Comment se connecter en direct", une production spéciale du groupe de la revue qui vous guide à travers des techniques de base pour entrer et pour surfer sur le Net, apprécier des programmes audio/vidéo et télécharger la revue. Dans ce but éducatif, ce CD-ROM d'emploi bienveillant est formé comme une bande dessinée, Petit Bodhi vous guide à travers de simples étapes jusqu'à ce que vous puissiez naviguer dans le monde cybernétique librement et facilement !


Surfer facilement, CD-ROM gratuit

[Hsihu, Formose] L'équipe de travail de la revue a produit un CD spécial pour enseigner aux amis pratiquants les techniques nécessaires pour être branché dans l'âge cyber. Ce CD est disponible et gratuit. On peut aussi suivre des cours pour apprendre à surfer sur Internet au Centre de Hsihu et dans d'autres centres autour de Formose en avril 2001. Les amis pratiquants sont exaltés et encouragés à l'idée que Maître utilise l'outil de communication le plus rapide de notre temps pour transmettre la volonté de Dieu. Ils ont montré un vif intérêt et un grand enthousiasme pour maîtriser les techniques qui leur permettront d'accéder rapidement aux dernières informations spirituelles sur les sites Web Guan Yin.

Le premier cours d'Internet s'est tenu au Centre de Hsihu le premier dimanche d'avril. Ce jour-là, à midi le bureau de l'équipe de rédaction de la revue de Maître Suprême Ching Hai fut encombré par de jeunes initiés impatients d'apprendre comment se connecter en ligne. Aussitôt que les ordinateurs furent en place, les plus jeunes s'assirent en ordre et commencèrent sérieusement à apprendre. Bientôt, ils furent rejoints par des adultes et même par les plus âgés. On pouvait constater avec certitude que tous les participants voulaient sincèrement devenir compétents dans l'utilisation de cet outil moderne qui les aidera à progresser plus vite sur le chemin spirituel.

Le CD d'instruction gratuit s'est avéré très populaire et on a distribué toutes les copies en un rien de temps ! À Formose, chaque centre a eu une copie pour dupliquer. Beaucoup d'amis pratiquants n'ont pu attendre le jour de la méditation de groupe de leur centre pour obtenir un CD, ils voulaient maîtriser la technique le jour même, en accord avec l'esprit d'efficacité de l'âge cyber.

Le CD offre des explications détaillées et utilise des illustrations dans le texte afin de rendre facile l'apprentissage du processus d'aller en ligne. Merci à ce produit spécial qui permet aux amis pratiquants sans expérience de l'Internet de surfer sans aucun problème dans l'espace cyber et d'emboîter le pas au "Bouddha moderne" en tant que disciples modernes.

Légende photo : Des amis pratiquants apprennent à se connecter en direct avec enthousiasme en suivant les instructions du CD spécialement conçu "Comment naviguer sur Internet/Comment se connecter en direct."


L'incroyable pouvoir d'observation d'un Maître

Par l'initiée Hsiao Jing-er, Taipei, Formose

Lorsque je pense que nous devons être soigneux et attentionnés envers les choses, et Maître insiste beaucoup là-dessus, je me souviens d'une initiée qui m'a raconté ceci il y a quelques années : quand ils regardaient des films ensemble, Maître avait l'habitude d'enseigner aux résidents masculins beaucoup de choses à propos de l'éclairage, la photographie, et la musique. Bien que je regarde des films depuis mon enfance, je n'avais jamais remarqué tous ces détails. C'est ce qui fait la différence entre un Maître et les gens ordinaires.

Maître et moi, nous pouvons toutes les deux regarder un film, mais bien que ma concentration soit au maximum, mon attention se limite à l'intrigue. Maître est différente. Elle apprend dix fois plus que moi de la même chose. Ce n'est pas étonnant qu'Elle soit notre Maître ! On pourrait attribuer un apprentissage à un style d'éducation ; plus on fait d'expériences, plus on remarque les détails. De toute façon, le soin et l'attention que Maître porte aux détails ne sont pas ordinaires. Un seul regard de moins d'une seconde est assez pour Elle pour identifier les problèmes et dire quelles améliorations sont nécessaires.

J'ai eu la chance de travailler avec Elle étroitement pendant quelques temps. Chaque fois qu'un problème survenait, Elle faisait tristement cette remarque : "C'est le résultat de l'inattention". J'ai réalisé alors la difficulté particulière de chaque travail, car la manière dont j'essayais d'être attentive était différente de celle de Maître. Si je me concentre soigneusement sur ma marche, mon attention ne s'arrête qu'à cela. Au bout du compte, je peux heurter des gens ou être bousculée, ou je pourrais me retrouver complètement sur leur passage, ou bien ne pas du tout remarquer que quelqu'un a besoin d'aide. Mais Maître peut s'occuper de tout cela à la fois ! Et à la perfection !

En conclusion je puis dire que la pratique spirituelle est extrêmement importante ; autrement nous ne serons jamais à la hauteur, quels que soient les efforts que nous faisons. J'espère sincèrement qu'un jour je serai aussi parfaite que Maître.


Bénir le monde est le devoir des pratiquants spirituels

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai, Hsihu, Formose, le 18 février 1990 (à l'origine en chinois)

Les bons pratiquants spirituels ont un pouvoir de bénédiction où qu'ils aillent. Complètement remplis par leur propre champ magnétique et chargés de mérites, ils rehaussent les vibrations des choses qu'ils touchent et du sol sur lequel ils marchent. Parfois, les gens aiment être tout près de ces pratiquants pour essayer de les toucher, les regarder ou seulement leur offrir à manger ; et les voilà changés de l'intérieur.

Fortifiant de l'âme

Le lait et les autres boissons fortifiantes que nous buvons, et même parfois l'eau minérale qui contient beaucoup de minéraux, ne semblent pas être nourrissants. On ne peut discerner à l'il nu aucun des minéraux contenus dans l'eau minérale. Elle ne parait pas différente de l'eau ordinaire, bien qu'elle contienne des éléments nutritifs. Les substances physiques contiennent des nutriments physiques, mais un discours d'un haut niveau ou de nature spirituelle apporte des bénédictions spirituelles, lui aussi. Les choses palpables ont un pouvoir palpable qui nous garantit un bien-être physique, mais les choses impalpables ont un impalpable pouvoir qui nourrit notre corps invisible - notre âme - et maintient notre bonne santé mentale.

Dans ce monde, les choses physiques ne contiennent que des nutriments physiques. Mais en tant qu'être humain, nous sommes plus que ce corps. Nous avons aussi une nature spirituelle. Notre pensée vient de cet esprit invisible, dont on ne peut nier l'existence. On peut dire : "Aujourd'hui je me sens plein d'entrain ou déprimé" ou "je suis spirituellement vidée". Tout le monde sait que l'esprit existe, mais personne ne peut le décrire ni le localiser.

De la même manière, nous ne pouvons pas dire que les pratiquants spirituels n'ont pas de pouvoir de bénédiction. Nous savons qu'ils en ont, c'est la raison pour laquelle nous nous sentons si bien lorsque parfois nous sommes près de personnes spirituellement et moralement élevées. Si nous ne sommes pas près d'elles pendant longtemps, ils nous manquent beaucoup. Ils sont la nourriture invisible qui nourrit notre corps spirituel invisible. C'est comme d'arroser les plantes. Si nous donnons de l'eau à leurs racines elles se sentent bien, deviennent d'un vert luxuriant, fleurissent abondamment et portent de nombreux fruits. C'est parce que l'eau contient beaucoup de nutriments. De la même façon, si nous nourrissons notre corps spirituel avec l'eau invisible, lui aussi se développera grand et fort, détendu et épanoui.

L'eau du Gange est bénie à coup sûr, et ces bénédictions s'attachent aux choses physiques. Par exemple, lorsque nous arrosons une plante, l'eau imprègne ses racines et est transportée vers les cellules de chaque petite feuille. La plante est nourrie par l'eau nutritive. Similairement, le fortifiant spirituel peut être absorbé par les cellules de n'importe quel corps physique dans son voisinage. Plus le corps absorbe de fortifiant, plus fort et meilleur il devient. Et plus les changements internes se produisent.
Tant que nous arroserons et fertiliserons une petite plante, elle absorbera tout, poussera et sera plus forte, plus grande, plus belle et différente. C'est pareil pour notre corps spirituel. Quand nous nous approchons de nutriments spirituels comme les champs magnétiques, la moralité, et l'amour des grands pratiquants, nos corps spirituels s'épanouissent et se sentent bien. Cela est différent du bien-être physique, car nos corps physiques ont toujours le même aspect, alors que nos corps spirituels se sentent bien et détendus grâce à la nourriture spirituelle que nous avons consommée. C'est pourquoi un seul pratiquant spirituel peut profiter à beaucoup de monde.

Le monde a besoin de nourriture spirituelle

Une rivière apporte ses bienfaits à beaucoup d'êtres, y compris aux cultures et à la végétation. Parfois une rivière peut couler en sous-sol, mais elle continue d'alimenter en eau de vastes champs, d'innombrables arbres, les fruits, les minéraux et les animaux. Son influence s'étend en largeur et en longueur. De la même façon, nous les pratiquants spirituels, sommes bénis par un pouvoir invisible de bénédiction. Il est si riche et si nourrissant que tous ceux qui s'approchent en profiteront et se développeront très bien. C'est pourquoi il y a des pratiquants spirituels qui développent leur pouvoir vie après vie, afin de bénir ce monde.

Toutes sortes de gens font toutes sortes de métiers, dans ce monde. Les fermiers font pousser les récoltes, les constructeurs de routes les bitument, les chauffeurs nous transportent vers nos diverses destinations et les pratiquants spirituels bénissent l'âme et l'esprit des gens. Nous devons tous travailler, mais cela ne veut pas dire que nous devrions tous être constructeurs de routes ou fermiers. Certaines personnes ont des conceptions erronées à ce sujet. Ils pensent que tout le monde devrait être fermier afin d'aider le monde. Mais cela n'aide que l'estomac, et laisse beaucoup d'autres aspects sans aide. Nous avons besoin de gens différents pour toutes ces sortes de travaux ; nous avons besoin de médecins, de constructeurs de routes, de conducteurs de trains, de pilotes d'avions, de mécaniciens et par-dessus tout de fermiers de nourriture spirituelle. Ces derniers ne sont pas nombreux. (Maître rit). Beaucoup de gens font pousser des légumes et des fruits, mais peu font pousser la nourriture spirituelle. Par conséquent nous pratiquons la Méthode Guan Yin avec laquelle nous faisons pousser ce genre de nourriture. C'est notre responsabilité.

La lumière spirituelle dissipe les ténèbres de l'ignorance

L'initiation et une bonne pratique spirituelle vous apportent le bien-être. Lorsque vous sortez, les gens se sentent bien près de vous et vous traitent bien parce qu'ils en ressentent les bienfaits. Quelques personnes se sentent mal à l'aise au début. C'est à cause de leur lourd karma et leur forte résistance intérieure leur fait du mal lorsqu'elles vous rencontrent. C'est comme quand on a été isolé dans une pièce sombre sans soleil pendant longtemps. Voir le soleil ensuite fait mal aux yeux. C'est comme la gêne qu'éprouvent nos yeux quand on allume la lumière quand nous ne sommes pas tout à fait réveillés. Nous voyons souvent la lumière, mais à cause de notre sommeil ou du manque de soleil pendant longtemps, nous avons mal aux yeux au début et nous nous plaignons. Mais nous ne pouvons pas accuser la lumière ou le soleil d'être méchant ou mauvais. C'est parce que nous n'y sommes pas encore habitués.

La plupart des gens se sentent bien et retirent des bienfaits auprès des pratiquants spirituels. Le malade se sent mieux, le sot devient moins bête, les gens dont les affaires pataugent les voient remonter (le public applaudit), ceux de santé fragile se sentent plus forts, les gens malheureux se sentent plus heureux. Ce sont des phénomènes courants. Mais il se peut qu'une ou deux personnes ne puissent le supporter. Pour quelques-uns d'entre vous, il peut arriver que votre mari ou votre femme se dispute avec vous après que vous ayez reçu l'initiation. Cela arrive au début, parce qu'ils ne voient plus le soleil depuis longtemps, et leurs yeux sont incommodés par la soudaine brillance du soleil. Plus tard ils viennent à l'initiation et me font des excuses (l'auditoire rit). Nous nous sentons bien car nous marchons au soleil chaque jour, alors qu'ils sont restés enfermés dans une petite pièce sombre et se sont sentis mal à l'aise en voyant le soleil.

Vous devriez savoir que nous bénissons ce monde à chaque instant, et tous ceux qui nous rencontrent en reçoivent les bienfaits. Si vous rencontrez une résistance occasionnelle chez une personne ou deux, vous devez comprendre qu'ils ont été loin du soleil pendant longtemps et vous ne devriez pas être fâchés contre eux ; au contraire, vous devriez avoir de la pitié pour eux. Vous devriez prendre votre temps et être patients. Les choses s'arrangeront lorsqu'ils se sentiront mieux dans leur peau. La situation est différente pour chacun. Il y a peut-être des choses qui sont bonnes pour eux, et nous devrions chercher ce qui est bon pour nous.

Nous avons tous des besoins différents. Par exemple si quelqu'un n'a pas besoin de soleil, il ne voudra pas rechercher les endroits ensoleillés, car il ne l'aime pas. Mais nous aimons le soleil, parce que nous sommes malades (Maître rit). Il y a des personnes malades, le soleil doit donc être là pour les aider à guérir. Ou bien il se peut que nous ayons soif alors nous devrions chercher de l'eau. Mais ils peuvent très bien ne pas avoir soif, alors pourquoi s'en soucieraient-ils ! S'ils n'ont pas soif, nous leur apportons quand même de l'eau et disons : "L'eau est bonne. Je viens d'en boire. Pourquoi ne pas essayer un petit peu ?" (Tout le monde rit) Ce n'est pas logique, nous devrions donc lâcher prise.

La pratique spirituelle aide le monde un maximum

Les gens tirent des bienfaits de notre pratique spirituelle. Lorsqu'une personne pratique, elle devient graduellement un avec le monde, et ses biens deviennent ceux du monde. Lorsqu'un maître illuminé nous quitte, il laisse ses mérites et les fruits de sa pratique au monde, au lieu de les prendre avec lui. Par conséquent, notre monde devient de plus en plus civilisé, parce que des maîtres illuminés viennent à chaque ère et à chaque époque, et ils nous laissent certains de leurs biens ainsi qu'à nos descendants. Et de ce fait, ils font que notre monde devient de plus en plus civilisé, béni et lumineux. Auparavant, il n'y avait pas d'électricité, de téléphone, de voitures, d'avions, ni de télévision. Mais la situation s'est peu à peu améliorée. Dans l'ancien temps, il n'y avait pas de science médicale pour guérir les maladies, mais à présent la médecine est devenue très avancée.
Par conséquent, les pratiquants représentent une grande aide pour le monde. Ça ne se voit pas en surface, mais on ne peut pas nier l'aide que nous procurons au monde. Nous travaillons et pratiquons. Nous ne causons pas de tort. Nos pratiquants "renonçants" aussi travaillent dur. Tout le monde devrait savoir que la pratique spirituelle est très bonne. Nous partageons nos mérites spirituels avec le monde, au lieu de pratiquer pour nous-mêmes. Nous ne pouvons pas simplement retenir les mérites quand nous pratiquons cette Méthode Guan Yin, les gens viendraient et les prendraient (tout le monde rit et applaudit). Prenez une lampe électrique par exemple. Est-il possible pour une lampe de ne pas irradier la lumière ? Elle brille naturellement et les gens s'approchent pour lire, manger et bavarder sous la lumière. Cela serait illogique de dire que la lampe ne veut pas donner d'illumination. L'illumination ne peut pas être retenue. Elle est donnée naturellement.

De la même façon, nous les pratiquants, bénissons chaque endroit où nous allons, que nous le voulions ou non, que nous le fassions consciemment ou inconsciemment. C'est mieux de ne pas le savoir. Sinon il y a le risque que votre ego grandisse. Cela devrait être comme Lao-Tseu disait : "Faire sans faire" ou "Savoir sans savoir ; c'est cela le vrai savoir". Nous sentons quelque chose, mais nous ne savons pas ce que c'est. Nous l'aimons bien "Quoi que cela soit" (tout le monde rit et applaudit). Par conséquent, ne vous inquiétez pas de ne pas tirer de bienfaits de votre pratique spirituelle. Ils sont là pour vous ! Cela nous est égal de tirer des bienfaits personnels ou non du moment que les autres le font. C'est une certitude que nous gagnons des bienfaits naturellement. Vous le sentirez clairement. Au moins votre vie deviendra différente. Elle sera plus pure et moins inquiète, et votre mental sera plus ouvert, moins contraint.

Avant, vous étiez tristes quand on vous grondait. Mais à présent, vous n'êtes plus tristes sauf lorsque c'est moi qui vous gronde (tout le monde rit), parce que vous avez l'idée fausse que les Maîtres devraient être doux. Par conséquent, vous vous sentez blessés. Vous ne me laissez pas faire mon travail naturellement.

Bien sûr, je veux être douce, mais je ne le puis lorsque votre amertume se mélange à ma douceur. Cela prend du temps avant que la douceur n'émerge. C'est comme quand on ajoute un peu de lait à de l'eau. On ne voit pas de changement, mais au fur et à mesure que vous ajoutez du lait, la couleur du lait apparaît et en fin de compte le mélange devient du lait.

Le partage des mérites spirituels avec le monde

La meilleure nouvelle c'est que nous pouvons partager nos mérites spirituels avec les autres ; nous n'avons pas de biens privés. Nous sommes des individus mais nous avons tous la même chose. Le soleil brille sans perdre sa brillance, et chacun en profite. C'est la même chose pour les pratiquants Guan Yin : les autres reçoivent nos bénédictions sans que nous en perdions.

Hier, un ami initié m'a dit qu'il répétait les Noms Sacrés pendant qu'il préparait les nouilles. Les clients adorent ses nouilles et cette préférence n'a jamais diminuée. Son affaire est en expansion (tout le monde rit ). Il a du mal à préparer assez de nouilles. Hier, il a dû demander un congé pour venir à la méditation de groupe. Son affaire est si florissante qu'il a failli ne pas pouvoir faire le voyage. Il a dit : "Je dois aller voir Maître. Je dois laisser mon travail !" Il avait peur d'épuiser ses bénédictions si les autres mangeaient ses nouilles. Qu'est-ce que c'est touchant ! Vous ne perdrez pas vos bénédictions. Vous avez encore plus de bienfaits lorsque les autres reçoivent des bienfaits de vous ! Parce que nous sommes un. Mes pieds, par exemple, ne sont pas plus beaux que mon visage. Ils ne peuvent pas parler, mais ce sont les miens, sans aucun doute. S'ils sont blessés, j'ai mal partout. S'ils vont bien, je me sens bien aussi. S'ils sont gênés, je me sens perturbée aussi.

Nous sommes tous un, dans ce monde. Nous sommes peut-être à différents niveaux et engagés dans différents travaux, mais chacun est néanmoins une part de nous tous, comme un tout. Nous sommes identiques au-dedans. Toutefois, puisque vous êtes au niveau superficiel et que vous n'avez pas assez fouillé, vous voyez des différences ; au fur et à mesure que vous creuserez plus profondément, vous saurez que vous êtes comme moi. Mon niveau est le vôtre. Il n'y a pas de différence entre vous et moi. À présent vous avez tort parce que vous pensez que vous perdez quelque chose lorsque vous faites gagner des bénéfices aux autres. Non ! Nous sommes tous un.

Je vous ai déjà raconté cette histoire. La bouche, les pieds et les mains se disputent. Les mains et les pieds se plaignent à la bouche : "Tu ne fais rien de toute la journée, alors que nous travaillons dur pour te nourrir. À partir de maintenant, nous allons cesser de travailler. Nous ne te nourrirons plus. Nous allons voir ce qui va t'arriver". Donc la bouche n'a rien à manger. Mais après un certain temps, les pieds et les mains s'affaiblissent tellement qu'ils ne peuvent plus bouger du tout. Ils tombent malades. Nous commettons l'erreur de penser que nos mérites spirituels nous appartiennent et nous ne voulons pas les partager. C'est impossible de les garder pour soi ! Les autres les prendront automatiquement. Par exemple, nous devons payer des intérêts aux banques pour un prêt. Les intérêts sont automatiquement déduits de nos revenus. La nourriture que nous mangeons, les routes sur lesquelles nous marchons, et les vêtements que nous portons, tout vient de ce monde. Chacun dépend des autres pour exister. Alors pourquoi ne pas partager nos mérites avec les autres si nous avons des bénédictions spirituelles ? Vous devez les partager même si vous en avez conscience, raison de plus lorsque vous l'ignorez ! Toutes les bénédictions viennent du Maître. Comment pouvez-vous être si avares ! (l'auditoire rit et applaudit).

L'accomplissement des tâches d'un pratiquant spirituel

L'électricité qui circule dans les câbles électriques vient d'un générateur, elle ne vient pas des câbles. Comment les câbles peuvent-ils retenir l'énergie ou la perdre après qu'elle ait été transportée ? Bien sûr, ils ne peuvent pas ! C'est le travail des câbles de distribuer l'énergie électrique partout dans le monde. C'est la même chose pour chacun de nous. Nous devrions distribuer l'énergie de la plus haute bénédiction dans tous les lieux de la Terre. C'est cela notre responsabilité. Je vous ai déjà dit que chacun a sa responsabilité. Les fermiers font pousser les récoltes, les constructeurs goudronnent les routes, et nous sommes les câbles électriques. Nous transportons cette énergie de bénédiction dans le monde entier. Si nous ne pouvons pas le faire, alors nous ne sommes pas des câbles.

Par conséquent, si nous ne pratiquons pas spirituellement et si nous ne partageons pas nos bénédictions avec le monde, nous ne devrions pas nous prétendre pratiquants spirituels ou personnes spirituelles. Nous sommes à des niveaux différents et à des emplois différents, à la façon d'un professeur qui doit enseigner à ses étudiants s'il veut qu'on l'appelle professeur. S'il ne le fait pas, alors il n'est pas professeur. C'est vrai aussi pour les pratiquants spirituels. Notre but est de bénir ce monde. Nous devons faire notre travail dans la clarté, et pas pour le Maître. Nous ne le faisons pas dans la crainte de violer les préceptes. Nous ne le faisons pas par crainte d'aller en enfer. Nous ne le faisons pas par crainte de ne pas avoir de mérites. Nous le faisons car c'est notre obligation.

Lorsque vous aurez davantage pratiqué, vous comprendrez votre mission. Cette mission n'est pas une mission (tout le monde rit). Nous bénissons le monde naturellement. Pourtant, nous devons bien pratiquer avant d'avoir le pouvoir de bénir. Si les câbles sont déconnectés, le pouvoir ne pourra pas couler à travers eux. Par conséquent, notre mental, notre corps et nos paroles doivent être propres de façon à protéger les "câbles". S'ils ne le sont pas, ils seront comme des câbles troués. La puissance fuira par les trous et les câbles ne serviront plus à rien. Encore une fois, une conduite d'eau n'est pas l'eau ; les deux ne sont pas interconnectés. Ils sont d'une qualité différente. Mais l'eau ne peut pas être distribuée vers notre maison si le tuyau est cassé. Par conséquent, si d'autres disent que nous n'avons pas besoin des préceptes pour pratiquer, ils ont tort, c'est exactement comme l'eau sans conduite d'eau. Bien sûr, l'eau est propre et utile, mais elle n'atteindra pas notre maison si la conduite est cassée. Vous comprenez ? (L'auditoire applaudit).


Restaurants végétariens à travers le monde


Nouvelle Zélande
The New Zealand Vegetarian Society, Inc.
Maison mère : B.P.  77 034, Auckland 1030, Nouvelle Zélande
Tél : 64 9 828 9301

La société The New Zealand Vegetarian Society, Inc. regroupe des bénévoles qui assistent ceux qui désirent se tourner vers le végétarisme ou qui introduisent des repas végétariens dans leur régime. Au fil des ans, la Société a publié divers livres, par exemple : "Common Myths about Being a Vegetarian" (Mythes courants sur le végétarisme), des brochures sur le fer et les aliments riches en fer, des informations sur la croissance des bébés végétariens, des fiches de recettes etc. L'an dernier, cet organisme a distribué dans toutes les écoles secondaires de la Nouvelle Zélande des trousses d'information sur le végétarisme. La société travaille maintenant à faire prendre conscience au public  de son symbole "V" utilisé par les compagnies pour étiqueter leurs produits conformes à des normes données et pouvant être consommés par des végétariens.

En avril 2000 lors d'une conférence de Maître Ching Hai au Centre Aotea d'Auckland, en Nouvelle Zélande, les circulaires de cette Société étaient exposées et certains de ses délégués ont assisté à la conférence. Les délégués disent avoir beaucoup aimé cette rencontre et ont été enthousiasmés par le grand nombre de personnes qui cherchent "à donner un sens" à leur existence. Ils ont ajouté qu'il est encourageant de rencontrer des gens en mesure de se dépasser, des gens soucieux du futur de la planète et qui s'efforcent de donner à l'humanité quelque chose en retour. Ces délégués ont été également charmés de rencontrer Maître Ching Hai après avoir lu des livrets-échantillons parlant de Sa vie et de Ses nombreux accomplissements.
 

Japon

Shankara
Adresse: 110-2 Genmoku-cho, Hamamatsu City, Shizuoka, Japon
Tél : (053) 478-7553
http://www.ohmaki.co.jp/shankara/
Le restaurant est ouvert tous les jours sauf le mercredi.
Ouvert de 8h à 20h. Le mardi, le dimanche, les jours fériés : de 8h à 19h.

Pour plus d'informations sur les restaurants végétariens à travers le monde veuillez visiter les sites suivants :  http://www.godsdirectcontact.com/vegetarian/veg.html


La concentration et le professionnalisme

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai à Hsihu, Formose, le 28 juin 1991
(à l'origine en chinois)

La plupart d'entre vous ne peuvent bien faire les choses à cause d'un manque de concentration, et vous n'exercez qu'une profession. Supposons que vous grandissiez, étudiiez la médecine, et deveniez un médecin. Que vous soyez un bon médecin ou non dépendra de la concentration et de la compassion que vous possédez dans votre cur. Vous ne réussirez peut-être même pas dans votre carrière professionnelle. Supposons que vous ayez appris à être un homme d'affaire, un ingénieur ou un certain type de professionnel, et vous vous améliorez constamment au fur et à mesure que vous prenez de l'expérience et recevez plus d'entraînement. Mais même à ce moment, votre performance peut ne pas être très bonne. C'est pourquoi certains médecins accomplissent leur tâche mieux que d'autres, et certains architectes accomplissent de plus grandes choses que leurs confrères. La cause réside dans leurs différents niveaux de concentration et d'intelligence.

Pourquoi les maîtres illuminés sont-ils capables de tout faire ? Parce qu'ils sont toujours dans un état de concentration. Ils concentrent toutes leurs actions, paroles et pensées sur ce qu'ils font. Ils peuvent aussi se concentrer simultanément sur d'autres choses et avoir des milliards de corps de transformation. Ils peuvent danser à un endroit et avoir des milliards de corps de transformation en même temps. Ceci se produit parce que leur esprit n'est jamais déconcentré ; ils ont atteint un état où ils ne manquent jamais de concentration.

Le soleil illumine les quatre coins de la Terre sans avoir à consumer quoi que ce soit ; par contre une chandelle ne peut illuminer qu'un petit point et sa radiation est tout de même de courte durée. C'est là où un pratiquant spirituel diffère d'une personne ordinaire. Pourquoi pouvons-nous voir des choses que les autres ne peuvent pas voir ? C'est parce que nous avons de la concentration. Pourquoi pouvons-nous tout faire si parfaitement et mieux que d'autres, et même mieux que les experts, si nécessaire ? C'est parce que nous sommes toujours concentrés.

Mon cur et mon mental sont toujours concentrés sur tout ce que je fais, et ils ne sont jamais distraits et ne dérivent jamais vers d'autres choses. Même quand je pense à autres choses, c'est seulement une partie de moi qui pense, alors je peux quand même accomplir beaucoup de choses en même temps. Les personnes ordinaires ne peuvent pas faire ça. Si vous n'êtes pas entraînés ou si vous n'êtes pas habitués à ça, vous ne pouvez travailler avec de la concentration. Vous pouvez bien faire votre travail, pas parce que vous êtes concentrés, mais parce que vous êtes un professionnel. Être un professionnel, c'est différent que d'être concentré. Étant un professionnel, vous êtes seulement bon à accomplir un travail, et même à ça, vous pouvez être bon seulement parce que vous le faite par habitude.

Quand nous, pratiquants spirituels, pratiquons et atteignons un niveau supérieur, nous n'avons pas à être des professionnels pour bien accomplir notre travail. Nous pouvons même travailler mieux que les professionnels parce que nous sommes concentrés sur la sagesse, qui nous permet d'accomplir tout parfaitement. Et à cause de cette différence, nous pouvons tout faire. Une fois que nous avons atteint la sagesse, nous pouvons tout faire, puisque la sagesse peut illuminer l'univers entier et créer l'univers entier. Y a-t-il quelque chose qu'Elle ne puisse faire ? Elle fait les choses qui sont nécessaires et laisse de côté les choses qui ne sont pas nécessaires.

Les qualités sont contagieuses, qu'elles soient physiques ou spirituelles

Les scientifiques ont conclu d'après leurs expériences, que si la même action est accomplie intensivement quotidiennement pendant quarante jours de suite, elle devient une habitude. C'est la même chose pour manger de la viande, boire, et fumer. Au début cela commence par un jour ou deux ou trois, mais un mois après cela se transforme en habitude. Beaucoup d'autres choses suivent un parcours similaire.

Une fille fait de son serpent un compagnon

J'ai lu récemment dans un journal qu'une fille âgée de dix-sept ans était une dresseuse de serpents experte. La vue de serpents peut nous remplir de peur, mais cette fille dort et mange avec eux tous les jours. Elle les tient contre elle, pas qu'un seul, non, elle étreint des douzaines de serpents à la fois. Et certains d'entre eux sont mortels. Mais elle est habituée à eux depuis que son père l'a nourrie avec un peu de venin de serpent à la place de lait lorsqu'elle venait juste de naître. (Maître rit). Lorsqu'elle a grandi, c'est devenu pour elle une habitude. Elle a développé maintenant une telle immunité envers le venin de serpent que les morsures de serpents ne peuvent pas lui prendre la vie.

Les serpents sont ses compagnons de tous les jours. Ils restent tout près d'elle, et parfois la fille tient leurs têtes dans sa bouche. Les serpents rampent sur son visage, lui font des bisous et la lèchent, et parfois elle les provoque délibérément et ils la mordent jusqu'au sang. S'il y a trop de venin, elle le suce et le recrache. Elle ne peut pas dormir si elle n'a pas été mordue par les serpents. Pouvez-vous croire que quelqu'un puisse avoir de telles habitudes ? Mais c'est une histoire vraie.

C'est habituel parmi ceux qui élèvent les serpents, qu'on appelle aussi des artistes. Cela peut paraître bizarre, mais c'est quand même un art. Il y a beaucoup d'arts bizarres dans le monde ; plus ils sont bizarres, plus ils deviennent populaires. Par contre, les gens normaux comme moi ne sont pas très connus. (Maître rit.) La manière dont elle est habillée vous indique que cette femme a seulement 17 ou 18 ans, mais dans son milieu, elle est déjà une experte dans le dressage des serpents. Elle fait de son art un mode de vie. Depuis l'enfance, elle a grandi dans l'habitude de se faire mordre par les serpents au point qu'elle perd le sommeil si elle n'a pas été mordue. Cependant, les gens ont peur d'elle parce qu'elle est devenue aussi vénéneuse que ces créatures. C'est un fait. Elle vit en solitaire. Elle reconnaît que peut être aucun homme n'aura le courage de l'épouser.

Lorsqu'elle touche des chiens, des chats ou des oiseaux qui l'approchent occasionnellement ou quand elle joue avec eux, ils s'écroulent morts dès qu'elle les griffe accidentellement. Tout comme nous sommes empoisonnés lorsque nous sommes griffés ou blessés par des animaux, cette fille cause la mort des animaux lorsqu'elle les griffe, parce qu'elle est remplie de venin. Même ses ongles sont empoisonnés. C'est vraiment très effrayant ! Ce n'est pas son sang ou le venin qui s'échappe de son corps qui infecte les animaux, non ; ce n'est pas non plus en les mordant jusqu'au sang. Non ! Les animaux meurent simplement d'égratignures. Cela est arrivé plusieurs fois. Ainsi les gens ont vraiment peur d'elle. Heureusement, elle dit qu'elle n'a jamais fait de mal à un être humain.

C'est une chance pour elle que son immunité soit devenue plus importante au fur et à mesure qu'elle passait toutes ces années en compagnie des serpents. Mais son corps doit contenir assez de toxine pour développer ce genre d'immunité. C'est comme injecter une toxine sous la forme de germes (un vaccin) dans notre sang de sorte que nous devenons immunisés contre une maladie, ce qui est combattre le poison par le poison. C'est vrai pour cette fille, qui a absorbé du venin de serpent - soit oralement soit par injection - depuis qu'elle est bébé. Son père l'a entraînée à être une dresseuse de serpents depuis l'enfance, la gardant en compagnie étroite des serpents, comme on fait avec des chiens et des chats.

Les serpents ne font pas de mal intentionnellement et ne sont pas agressifs, dit-elle. Bien qu'ils attaquent lorsqu'ils sont dérangés, ils sont d'habitude inoffensifs. Elle laisse souvent les serpents la mordre et va au lit seulement après avoir eu (non sans plaisir !) quelques morsures de serpents. Quelle horreur ! Bien qu'elle suce le venin lorsqu'elle trouve qu'il y en a trop pour elle, il en reste encore un peu dans son corps. Une telle prise quotidienne, ajoutée au venin de serpent qu'elle a absorbé depuis son enfance, l'a transformée en un serpent venimeux. Une égratignure de sa part, même involontaire, suffit pour tuer un animal.

Voici le résultat du développement d'une immunité au venin de serpent, comme quand nous survivons en devenant semblable à la personne avec qui nous voulons être. La seule différence entre cette fille et un serpent c'est qu'elle sait qu'elle ne mordrait jamais ni ne blesserait intentionnellement d'autres humains, alors que le serpent lui ne le sait pas.

Développer de bonnes qualités

C'est la même chose pour les pratiquants spirituels. Cette relation avec les serpents ne va pas plus haut que le niveau physique, et elle peut néanmoins devenir très vénéneuse. De la même façon, nos pensées peuvent être entraînées à devenir ou venimeuses, ou très vertueuses ou puissantes. On pourrait croire que les pouvoirs des magiciens et des sorcières viennent des mantras. Non, ce sont eux qui rendent leurs mantras magiques, mais sûrement pas en les récitant une fois par jour. Ce n'est pas possible. Ils les récitent jour après jour, encore et encore jusqu'à ce que le mantra soit chargé de leur volonté. Ils développent continuellement leur volonté en pensant soit à tuer soit à aider des gens. Par conséquent, lorsqu'ils récitent le mantra, il fonctionne. Lorsqu'ils font des miracles en récitant le mantra, ils peuvent faire partager ce pouvoir à une autre personne et il fonctionnera aussi.

Cette fille, par exemple, n'est pas un serpent, mais sont contact permanent avec le venin de serpent l'a rendue venimeuse. Normalement, les gens meurent des morsures de serpents. Mais maintenant que les serpents ont transmis cette puissance venimeuse à cette fille, elle en est devenue un instrument, tout comme un serpent. Tout être vivant qu'elle mord ou griffe, meurt. À l'homme qui aura le courage de se marier avec elle et de l'embrasser, je souhaite bonne chance. (Maître et l'auditoire rient.) Son corps entier est du poison. Ses ongles aussi, bien qu'elle les nettoie tous les jours. Je me demande ce qui se passerait si elle avait un bébé. Il serait déjà vénéneux pendant son séjour dans le ventre de sa mère.

Par contre, nous les pratiquants devons faire confiance à notre propre nature, aspirer à la libération, et devenir une force de bonté et de vertu, une force d'amour qui peut sauver les êtres humains. Nous devons développer notre volonté dans cette direction si nous sommes amenés à cultiver de telles forces. Mais cela prend du temps. Lorsque nous avons entièrement acquis ce pouvoir, toute personne qui le recevra de nous l'aura également. Lentement, il deviendra de plus en plus puissant, et en fin de compte il deviendra comme nous.

Nous dépendons de notre volonté pour faire toute chose. Les athlètes des arts martiaux doivent s'agripper à leur pugnacité intérieure ; les boxeurs doivent frapper comme ils le feraient contre un ennemi. Si vous être trop gentils, si vous ne faites pas des mouvements agressifs, ou ne pouvez pas étirer vos bras, vous ne pourrez pas devenir un bon athlète dans les arts martiaux.

Cependant ceci s'applique seulement aux arts martiaux de type violents. Un bon athlète d'arts martiaux ne se bat pas. Dans les combats de coqs, le coq de combat bien entraîné se tient juste debout à l'intérieur d'un cercle, tandis que ses adversaires s'enfuient en le voyant, ou s'agenouillent et pleurent. Ils ne pleurent pas parce qu'ils ont perdu (Maître rit) ; ils peuvent se cacher derrière un arbre pour pleurer de peur.

Ainsi nous pouvons nous entraîner chaque jour, en permettant à nos talents de se développer dans différentes directions. Si nous voulons les développer dans ce sens, c'est mieux d'être avec ceux qui partagent le même idéal. C'est vrai pour tout, comme dans le cas de cette fille. Elle n'aurait pas développé cette puissance venimeuse si elle n'avait pas toujours été parmi les serpents. Elle n'aurait pas pu devenir si venimeuse par elle-même. Tout comme les attributs matériels peuvent être transmis par des moyens matériels, les attributs spirituels peuvent aussi être transmis par des moyens spirituels. Notre pratique est spirituelle par nature, ainsi nous devrions suivre les gens qui sont sur le même chemin spirituel. Nous pouvons nous transmettre cette puissance les uns aux autres, en se soutenant et s'aidant mutuellement le long du chemin, et en devenant des pratiquants spirituels. C'est une certitude. Si une personne vicieuse peut s'entraîner elle-même à tuer par sa volonté pure et simple, alors les gens comme nous qui ont de la compassion peuvent aussi cultiver la volonté de sauver les gens. C'est très logique ; ce n'est pas une théorie indéfinissable ou une philosophie superstitieuse. Nous qui pratiquons la Méthode Guan Yin sommes clairs sur tous les sujets, et ne devrions pas être superstitieux.

Ne faites jamais un pacte avec Maya

Cependant, certains d'entre vous n'ont pas assez de foi. Vous vous précipitez chez les médiums et vous adorez la déité terrestre. Vous avez une "Déesse Terre" ici, et vous adorez encore cette déité ! (Maître rit, et le public applaudit.) C'est vraiment très stupide de votre part ! Si vous êtes redevable d'une faveur à Maya, ce sera la faveur de Maya, et non pas une faveur humaine. Si vous avez des dettes envers Maya, après un certain temps elle voudra votre âme, et alors vous devrez prendre soin de vous-même. Je ne ferai pas des courbettes devant Maya, ni ne l'implorerai pour votre âme. Parfois vous implorez sans discernement d'autres humains, ou des esprits ou des fantômes pour en retirer des bénéfices matériels ou pour en retirer quelque chose pour ce corps éphémère. Ces êtres sensibles qui n'ont pas des niveaux très élevés vous demanderont alors de rembourser. Parfois leurs commissions sont très élevées. Ils pourraient désirer votre âme, prendre possession de vous de manière permanente ou vous soumettre. Vous deviendrez un esprit solitaire, un fantôme errant, et leur esclave de bas étage. Être un esclave spirituel comme ça c'est de loin plus misérable que d'être un esclave sous forme physique. Je vous avertis clairement !

Toute richesse ou propriété qui vient de vos parents est gratuite. Mais si elle vient de personnes extérieures, il faut la rembourser ou la rendre. Parfois des gens peuvent nous piéger et nous faire payer très cher. De la même façon, dans le monde de la pratique spirituelle, il y a beaucoup de pièges semblables. Les êtres humains de bas niveau, les esprits et les fantômes ont chacun leurs tarifs. Si vous désirez leur aide, parfois ils le feront très rapidement, mais le prix est élevé et très bientôt vous le regretterez. Et moi je n'irai pas plaider pour vous. Si vous faites de tels pactes avec les fantômes et les esprits, c'est votre affaire, vous vous débrouillez avec eux. Je ne vous ai pas demandé de faire des marchés avec eux. Pour quelques millions ou milliards de dollars, vous vendez votre âme aux autres. Et après un certain temps, l'argent ne servira plus à rien. Lorsque vous quitterez ce monde, vous ne pourrez pas l'emporter avec vous, et votre âme sera détenue par d'autres. Ce n'est pas comme dans ce monde, où vous pouvez régler vos affaires en payant avec de l'argent. Les fantômes et les esprits ne veulent pas d'argent !

Supposez que vous soyez une fille de bonne famille, et que, par ignorance peut-être, vous vous impliquiez avec des voyous et des gangsters. Ils vous font faire des mauvaises actions et vous demandent de l'argent. Si vous leur donnez de l'argent, peut-être vous relâcheront-ils. Mais vous ne pouvez pas jouer de cette manière avec les fantômes et les esprits. Ils ne veulent pas d'argent. Ils veulent votre âme, et ils la veulent pour très longtemps. Je ne sais pas pour combien de temps ; cela dépend combien vous leur devez et  ce que vous leur avez promis. Parfois une promesse n'est même pas nécessaire. Une fois que vous avez reçu leur aide, vous leur appartenez automatiquement. Dans le royaume des fantômes et des esprits c'est comme cela que ça marche. C'est leur loi. Ainsi ne mettez pas la pagaille et ne venez pas à moi seulement quand il y a un problème. Je ne désire pas intervenir dans des affaires comme celles-là. Je n'irai pas chez les fantômes et chez les esprits pour de telles sottises.

Puisque vous voulez suivre le sentier du mal, vous pouvez suivre votre propre mauvaise voie. Est-ce que j'irais, moi un digne Maître, aller plaider auprès d'eux ? Devrais-je le faire ? (L'auditoire : "Non") Voulez-vous que j'aille me mettre à genoux devant eux et que je les prie de bien vouloir libérer votre âme ? Est-ce que vous voulez que je fasse cela ? (l'auditoire : "Non") Non. Je n'ai pas de temps à consacrer à ce genre de bêtises. Si, pour le compte de votre vie éphémère et riche, vous vous prosternez devant les fantômes et les esprits, mendiant auprès de tous ceux qui sont à un niveau plus bas que vous-mêmes, c'est votre affaire. Je vous préviens. Je n'interviendrai pas dans ce genre de situation.

Dans ce monde je peux faire n'importe quel sacrifice pour vous si vous demandez mon aide pour régler un problème, quel qu'il soit. Mais si vous n'avez pas foi en moi et qu'au lieu de cela vous recherchez des êtres sensibles de bas niveau, c'est votre affaire. Je ne peux pas être tenue pour responsable du résultat. Chaque monde a sa propre loi. Je vous en ai déjà sorti. Si vous désirez sauter à pieds joints pour y retourner, alors que puis-je faire de plus pour vous ?

Assister souvent à la méditation de groupe - se rapprocher de vertueux amis

L'histoire que je vous ai racontée au sujet de l'élevage des serpents est une histoire vraie. Elle a même été rapportée dans les journaux. Vous pouvez en savoir plus si vous les lisez. Ou bien vous pouvez demander aux éleveurs de serpents. Leurs corps doivent avoir un peu de venin, et ainsi être suffisamment immunisés contre les serpents. Certaines espèces de serpents sont très dangereuses. Il suffit qu'ils vous touchent, sans vous mordre, et vous êtes morts. Mais rien n'arrive à ces gens-là même s'ils sont mordus. Cette fille disait même qu'elle ne pouvait pas s'endormir avant d'avoir été mordue. Cela montre que nous nous assimilons rapidement aux êtres sensibles avec lesquels nous passons beaucoup de temps. Des années de contact avec des serpents, par exemple, ont fait que cette fille est presque devenue une créature de leur espèce. Bien qu'extérieurement elle ressemble à un être humain, à l'intérieur de son corps elle est comme un serpent qui transporte du venin. Quand les serpents la mordent, elle ne meurt pas parce qu'elle est avec eux tous les jours. Elle est complètement imprégnée.

Nous sommes aussi comme cela. Si nous passons beaucoup de temps avec des amis initiés et des amis vertueux, nous développerons les mêmes qualités spirituelles. Les qualités matérielles sont insufflées à la façon matérielle. Les qualités spirituelles sont insufflées à la façon spirituelle. C'est très logique. Lorsque nous venons ici ou allons à une méditation de groupe, nous n'apprenons rien qui ne soit pas bon. Tout est vertueux, très bon pour le Soi, pour la famille et la société. Ceci n'est que l'aspect philosophique. En termes de sagesse et de notre nature spirituelle, les bienfaits acquis par l'illumination sont invisibles mais à recevoir. Si on peut se transformer en serpent par le contact fréquent avec des serpents, ne peut-on pas devenir un saint de la même manière ? Suivre un saint nous transforme en saint ; suivre un serpent nous transforme en serpent. C'est naturel. Parfois on voit comment les gens paraissent différents lorsqu'ils élèvent des animaux, ou abattent souvent des cochons et des vaches. Parfois les gens qui tuent trop de porcs commencent aussi à ressembler à un porc, n'est-ce pas ? (L'auditoire répond : "Oui.") Par exemple, j'ai vu deux visages qui se ressemblent dans les journaux. (Maître rit.)

Ne soyez pas sceptiques sur les bienfaits de la méditation de groupe. Ne doutez pas des bienfaits qu'apporte la méditation pratiquée ensemble. N'ayez pas de doutes à propos des bienfaits de la communication avec les amis pratiquants. Le semblable attire le semblable. C'est un encouragement mutuel et nourrissant, et ainsi nous grandissons plus proches dans l'unicité. C'est certain. Je dois être consciencieuse et faire un effort pour purifier mes pensées, mes paroles et mes actes. Vous aussi vous devez être consciencieux et faire un effort pour purifier vos pensées, vos paroles et vos actes. De cette façon, nous en retirerons des bénéfices mutuels. Nous tirerons sûrement des bénéfices de nos rencontres les uns avec les autres. (L'auditoire applaudit.)


Un tel "gentleman"

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai
Le 1er octobre 1999 (à l'origine en chinois)

Deux hommes jouaient au golf lorsqu'un enterrement passa, l'un d'eux fit un grand geste. Il se redressa immédiatement, retira son chapeau, ensuite il regarda et attendit que la procession soit éloignée pour se remettre à jouer.

"Vous êtes un gentleman si raffiné, avec tant de considération, amical et poli," remarqua son adversaire. "Mais bien sûr, on était marié depuis trente ans. Ceci est notre toute dernière cérémonie !"



 

Une mélodie céleste charme un pays ancien

Une tournée de partage de la vérité au Pérou

À la fin de janvier, un messager Guan Yin est arrivé au Pérou pour procéder à l'initiation des aspirants sincères de la Vérité et offrir une série de sept séminaires vidéo. À chaque séminaire il y a eu salle comble. L'enthousiasme touchant du public a fait rejaillir la haute spiritualité des Péruviens. Le concept de pratique spirituelle profondément ancré dans le cur des ressortissants de ce peuple éveille leurs âmes lorsqu'ils rencontrent un Maître Illuminé et prennent connaissance de Ses enseignements. Ainsi, les Péruviens ont su reconnaître Maître et pratiquer d'emblée la Méthode Guan Yin.

Sous-titre : Des journaux péruviens parlent des séminaires vidéo sur Maître.

Des âmes ferventes

En un mois, nous avons organisé sept séminaires vidéo dans six villes du pays. À notre arrivée dans une ville, nous étions accueillis chaleureusement par les journaux, les stations de radio et de télévision locales ; toutes désireuses de diffuser à leurs compatriotes la bonne nouvelle des séminaires Guan Yin. De nombreux représentants des médias nous ont interviewés et il nous a fallu parfois accepter des interviews dans plusieurs stations dans la même journée. L'horaire était serré dans la ville de Chincha car nous avons eu des interviews à la chaîne de télévision et dans cinq stations radio. Durant les interviews, certaines stations ont projeté des extraits de la vidéo de Maître,  "Suivez le chemin de l'amour". Plusieurs ont diffusé en prélude la chanson de Maître "I Will Forever Love You" et l'ont laissé en fond sonore durant l'interview. La merveilleuse mélodie de la
chanson a touché le cur des gens et le public a été extasié et profondément touché en entendant le chant de Maître.

Lors du séminaire dans l'ancienne ville de Cusco, la profonde attitude spirituelle des gens était remarquable. La salle de 200 sièges était bondée de plus de 300 invités, certains occupaient les marches de l'escalier et s'entassaient à l'arrière. Ceux qui n'avaient pu entrer dans la salle le regrettaient et en étaient très désolés. Lors d'une interview sur le vif, le journaliste d'une station radio a déclaré : "La salle était bondée. Il nous faudra un autre séminaire. Le messager Guan Yin est très spirituel et nous nous sentions proche de lui."

À Lima, capitale du Pérou, plus de 300 personnes ont été obligées de rester à l'extérieur de la salle et n'ont eu accès qu'aux livrets-échantillons. Un autre séminaire a été organisé à la demande du public. Grâce aux bénédictions de Maître, nous avons pu trouver le lieu idéal en très peu de temps : une salle dans un hôtel quatre étoiles dont il fallait payer la location. Après avoir lu un livret-échantillon de Maître et avoir appris que nous allions présenter Son saint enseignement à ses compatriotes et enseigner la Méthode Pratique sans frais, le gérant nous a permis d'utiliser la salle et l'équipement audio gratuitement.
La conférence a été un succès total ! Les invités souriaient de bonheur ; plus d'une centaine d'adresses ont été laissées pour un contact futur.

À Chiclayo, nous avons déployé quatre téléviseurs pour présenter les vidéos de Maître et de nombreuses personnes parmi les 500 personnes présentes ont du se passer de siège. Durant l'enseignement de la Méthode Pratique, certains formaient une scène touchante tandis qu'ils méditaient - debout.

La conférence à Arequipa a attiré d'énormes foules. De nombreux invités ont du s'asseoir sur l'estrade et plus d'une centaine de personnes ont été dans l'obligation de suivre la conférence sur un écran de télévision installé provisoirement à l'extérieur. Le public a été si intéressé par la conférence qu'il a posé beaucoup de questions s'attardant dans la soirée. Puno, une ville très spirituelles au bord du célèbre lac Titicaca ne figurait pas initialement sur l'itinéraire de notre tournée. Le correspondant était très sincère et nous a fait plusieurs invitations. Nous avons donc décidé de présenter tout de même un séminaire dans cette ville. Trois initiés de Lima ont accompli le périple de deux jours pour nous assister ; bravant une chute de neige des hauts sommets avant d'atteindre Puno située à 3 850 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ils arrivaient de Lima où la chaleur est étouffante et se rendait sur les hauts plateaux de Puno où l'air est froid et raréfié. Ils se sont mis immédiatement à afficher des posters, à distribuer des prospectus avant même de s'accoutumer au climat. Leur sincérité en présence de telles conditions était vraiment touchante.

La conférence a fait salle comble, de nombreuses personnes ont reçu avec enthousiasme et extase la bénédiction d'expériences spéciales durant l'enseignement de la Méthode Pratique.

Sous-titres :  La splendide photo de Maître est une attraction majeure pour les invités. L'enseignement de la Vérité, de la vertu et de la beauté sont le nectar dont leurs âmes avaient tant soif.

Sous-titre : À chaque séminaire, les invités comblent la salle, assis ou debout ils écoutent attentivement les paroles de Maître.
 

Postscript

Aujourd'Hui, la situation économique et politique du Pérou n'est pas très bonne. Ainsi, durant une interview à Arequipa, un reporter a demandé avec émotion : "Maître Ching Hai connaît-elle l'instabilité que vit le Pérou ? Comment peut-elle nous aider ?" Nous lui avons répondu que Maître dit que la moralité est le fondement de la politique. En pratiquant la Méthode Guan Yin nous pouvons sauver notre pays et notre peuple grâce aux hautes vibrations de la Lumière et du Son intérieurs qui à leur tour développent notre amour, notre sagesse et notre pouvoir. En entendant cela, le reporter a changé d'attitude et a déclaré à ceux qui l'écoutaient : "Nous devons pratiquer la spiritualité."

Dans le cadre de ces séminaires vidéo, les initiés péruviens ont travaillé avec une puissante motivation et l'aide d'un messager Guan Yin. Ils ont contribué financièrement (dans la plupart des villes) en déployant un grand effort personnel : ils ont imprimé des circulaires, loué des salles et ont fait de chaque séminaire un grand succès tout en tirant beaucoup de leurs expériences.
Tous les initiés ont exprimé l'ardent désir d'une visite de Maître au Pérou dans le futur. Une sur initiée a joint ses deux mains et se prosternait sans cesse en parlant de Maître. Sans jamais avoir vu Maître en personne, elle ressentait le lien étroit qui les liait toutes deux. Le correspondant de Puno pouvait à peine retenir ses larmes en songeant à la compassion de Maître et à Son amour. Le messager Guan Yin l'a persuadé de retenir ses larmes car un regard triste causerait du chagrin à Maître et lui a suggéré de rire plus souvent car Maître souhaite nous voir heureux. La sincérité des autres initiés à l'égard de Maître était également touchante.

Nous prions que Dieu bénisse ces frères et surs aux curs si bons, sincères et purs et réalise leurs vux de voir Maître prochainement.

Sous-titre: Le messager Guan Yin présente Maître et la Méthode Guan Yin au public lors d'interviews à la télévision et à la radio.


L'histoire de M. Tan

Par la sur initiée Linda, Australie (à l'origine en anglais)

Récemment, j'ai fait la connaissance de M. Tan et de sa fille Mlle Tan. Les événements suivants à propos de nos conversations ensemble sont très intéressants.

J'ai connu Mlle Tan parce qu'un de mes amis m'avait dit qu'un nouveau professeur travaillant dans son école d'art voulait rencontrer des Bouddhistes. Étant donné qu'elle venait juste d'arriver de Chine en Australie, elle était très désireuse de visiter des temples et de rencontrer d'autres Bouddhistes. Ainsi, mon ami a donné mon numéro de téléphone à Mlle Tan et elle m'a téléphoné. Je lui ai parlé de notre centre local et elle a exprimé aussitôt le désir de le visiter.

Je l'ai emmenée alors au centre, où elle a obtenu des revues et des livrets-échantillons de Maître. Pendant la visite de Mlle Tan au centre, elle a parlé de son père, qui pratique la médecine occidentale et la médecine chinoise traditionnelle. C'est aussi un peintre et calligraphe chinois. Il est capable de se connecter avec l'énergie de l'univers et guérir beaucoup de maladies sérieuses. Quelques jours plus tard, elle m'a téléphoné et m'a dit qu'elle avait lu toutes les revues et le livret-échantillon de Maître, et sentait qu'Elle possédait des mérites incommensurables. Elle m'a dit aussi que son père viendrait bientôt lui rendre visite.

Après que son père soit arrivé en Australie, mais avant même que je le rencontre, Mlle Tan m'a parlé au téléphone du jour où son père a vu la photo de Maître sur le livret-échantillon. Il a réalisé qu'il L'avait vu dans une vision quand il était jeune. Quand je l'ai rencontré, il m'a dit aussi qu'il était lui-même un maître spirituel, et avait beaucoup de disciples en Chine continentale et à Formose. Bien qu'il ait été juste en Australie pour quelques jours, il avait déjà acquis certains disciples.

Ce qu'il enseigne est la contemplation de la lumière intérieure avec l'il de sagesse. Il n'enseigne pas la contemplation du Son. Ce qui suit est ce qu'il veut dire à notre Maître : Avant que son maître ne décède, le maître lui a dit qu'à l'avenir il allait travailler avec un Maître venant d'Au Lac pour partager les Enseignements divins et amener le printemps de vérité sur Terre. Son maître a mis sa main sur son il de sagesse et lui a permis de voir (dans une vision spirituelle) une image du Maître de Au Lac. C'était environ 30 ou 40 ans auparavant. Le Maître futur qu'il a vu dans sa vision était encore une jeune fille, mais il réalise maintenant qu'Elle est notre Maître. Ainsi il veut rencontrer notre Maître, et pense que c'est très important.


Chaque âme fait ses propres choix

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai, Los Angeles, États-Unis, le 7 juin 1998 (à l'origine en anglais)

Q : Lorsque le Christ dit : "Blasphémer contre le Saint Esprit", je ne pense pas que quelqu'un, même moi, comprenne vraiment ce que cela ferait véritablement de commettre un pêché impardonnable, à condition qu'une telle chose existe.

M : "Impardonnable va dans le sens du monde, mais rien n'est éternel. Supposez que le Christ soit venu, et que les gens aient raconté des mensonges sur Lui, ou aient noirci Son nom, ou L'aient accusé à tort ou injustement, des choses comme cela, c'est contre le Saint Esprit, parce que qu'Il représentait le Saint Esprit. Donc ces pêchés sont, bien sûr, impardonnables, mais pas éternels. Dès que l'âme fait volte-face et se repent, ceci est pardonné.

C'est pour cela que Jésus n'a pas haï ceux qui L'ont condamné. Il savait également qu'ils devaient faire leur devoir. Ils devaient faire ce qu'ils ont fait pour compléter Sa mission, afin qu'Il soit glorifié et honoré au Ciel comme sur Terre, jusqu'à nos jours.
S'Il n'était pas mort de cette façon, Il serait tombé dans l'oubli ; Il ne serait pas aussi célèbre qu'Il l'est maintenant. D'autres maîtres sont venus et repartis, mais aucun n'est aussi célèbre qu'Il ne l'est.

Donc, ceux qui L'ont persécuté devaient faire ce qu'ils ont fait. Et Il sait cela, et ils sont pardonnés. Ils avaient un rôle qu'ils devaient jouer. Bien sûr, ce n'est pas le plus grand choix qu'ils ont fait, mais quelqu'un doit faire un choix comme celui-ci. Vous savez, juste comme un film : quelqu'un doit être meurtrier, quelqu'un doit être détective, quelqu'un doit être victime et quelqu'un doit être héros. C'est un choix que nous avons fait avant de venir. Rien n'est impardonnable, même si cela semble impardonnable. Bien sûr, nous ne devrions jamais faire un tel choix. Mais dans l'éternité, dans le jeu de l'univers, chacun choisit un chemin différent pour rentrer à la maison. Parfois les gens aiment prendre un long chemin. Certaines personnes prennent un raccourci, comme nous.

Dieu connaît tout ; Dieu pardonne tout. C'est seulement que nous ne pouvons pas nous pardonner à nous-mêmes. Nous ne devrions jamais faire de choix modestes que nous regrettons par la suite. Pour cette raison, le Maître et les frères se tiennent là à chaque instant, pour nous aider à faire de nouveaux choix. Nous pouvons faire de nouveaux choix. Et, selon votre choix, un nouvel événement se produira, une nouvelle direction s'ouvrira. Et alors vous entrez dans une dimension différente. C'est pourquoi chaque pécheur a la chance de devenir un saint, chacun d'eux, pas de problème. Il y a toujours de l'espoir. Il y a toujours de l'amour, beaucoup d'amour pour chacun, même pour le pire des criminels, beaucoup d'amour.


La pratique spirituelle crée un instrument parfait pour Dieu

Prononcé par Maître Suprême Ching Hai, Tainan, Formose, le 13 mai 1988
(à l'origine en chinois)

Si nous ne pratiquons pas spirituellement, nous ne saurons pas quand Dieu veut que nous soyons Son instrument, et nos actions peuvent causer un mauvais karma. Il est dit que "À l'origine le karma n'existe pas". Supposons que Dieu veuille que plus de gens me connaissent et me demandent de faire plus pour partager la Vérité, que plus de gens vertueux apprennent mes enseignements, et que plus de gens viennent à mes conférences. Comme je ne suis pas chargée de la publicité, Dieu m'aide à travers d'autres personnes, en particulier ceux qui ont de l'argent et l'autorité, parce qu'ils possèdent beaucoup de magazines religieux et de journaux. Lorsque Dieu travaille à travers eux, ils utilisent des expressions de recommandation et de louange, s'ils en ont conscience. Mais s'ils ne pratiquent pas spirituellement, le pouvoir de Dieu peut devenir du poison pour eux, ce qui aurait pu être une louange se change en mots de diffamation.

Par conséquent, la bénédiction de Dieu est de peu d'utilité pour ceux qui ne pratiquent pas spirituellement. La moyenne des pratiquants spirituels qui partage mes enseignements avec des milliers de gens est bénie avec d'infinis et d'inépuisables mérites et parvient rapidement à la sainteté. Par contre, pour ceux qui ne pratiquent pas spirituellement, même une grande mission ou attribution de Dieu se change en mauvais karma. Les gens prient pour la grâce de Dieu, mais s'ils ne pratiquent pas spirituellement, les bénédictions de Dieu seront de peu d'utilité pour eux. Lorsque nous avons une indigestion, les mets les plus raffinés deviennent toxiques, et même des fortifiants ne pourraient pas être digérés dans cet état. Vous connaissez tous cette théorie. Supposez que vous ayez un problème d'estomac, boire du lait produira encore plus de toxines en vous. Pourtant le lait est bon pour les enfants, et améliore la santé des gens qui jouissent déjà d'une bonne santé. Si nous avons un problème gastro-intestinal, nous ne pouvons même pas digérer la meilleure nourriture du monde qui se change tout de suite en toxines.
C'est pourquoi nous devrions essayer de purifier nos actions, nos paroles et nos pensées afin de digérer les bénédictions supérieures de Dieu. Autrement, plus Dieu nous bénit, plus nous aurons d'ennuis. Prenez par exemple le groupe de mission dont nous venons juste de parler. S'ils avaient accompli ce travail pour moi, ils auraient gagné des mérites considérables. Ils auraient prospéré, et atteint la sainteté. Malheureusement, parce qu'ils ne sont pas illuminés, ils ont échoué dans leur mission et encouru un mauvais karma par leurs actes. Quelquefois ils exécutent leur travail avec des pensées négatives, sans réaliser que le travail est un honneur venant de Dieu. La même attribution, la même mission, et le même résultat ne leur apporteront que du mauvais karma au lieu de récompenses bénies.

C'est pourquoi nous devons pratiquer spirituellement. C'est seulement quand nous le ferons que nous pourrons réaliser que le karma n'existe pas à l'origine et qu'au début il n'y avait pas de karma. C'est notre esprit toxique qui change les arrangements de Dieu en mauvais karma. C'est pourquoi nous devons pratiquer la Méthode Guan Yin pour nettoyer notre esprit de toute idée préconçue et de toute ordure, et alors chaque chose qui entrera au-dedans de nous résidera dans une demeure pure et deviendra du nectar. Autrement tout ce que nous ferons même si c'est beaucoup et très assidu, ce ne sera que pour notre ego, pour la gloire et le profit, cela ne nous apportera aucune récompense bénie. Nous ne savons pas qu'exécuter un travail par l'intermédiaire de notre corps physique et notre esprit est un arrangement de Dieu, notre plus haut pouvoir tout-puissant.
Une fois que nous aurons purifié nos actions, nos paroles et nos pensées, tout ce que nous ferons sera correct et tous nos actes seront justes. C'est pourquoi nous devons pratiquer spirituellement. À présent vous avez une claire vision de la façon dont le pouvoir de bénédiction descend de là-haut. C'est notre façon de penser négative qui finalement le change en toxine à l'intérieur de nous. C'est pourquoi le Sutra du Sixième Patriarche dit : "Lorsque notre pensée n'est ni bonne ni mauvaise, alors vous êtes dans le Tao." Le Tao ne penche d'aucun côté mais cela ne suggère pas que le Tao veuille dire de faire de mauvaises choses. C'est seulement lorsque c'est fait à travers le mental que cela devient mauvais.

C'est pourquoi, le plus important pour nous c'est de continuer notre pratique spirituelle. Cela est mentionné dans toutes les écritures, mais étrangement, peu de gens le comprennent. Avant tout nous devons nous cultiver, et encourager l'harmonie dans la famille avant de pouvoir gouverner le pays et contribuer à la paix dans le monde. Cependant les gens se dépêchent de maintenir la paix dans le monde, pensant que c'est la plus importante phase et que les trois autres ne sont que des choses insignifiantes, indignes d'intérêt. Comment peuvent-ils garantir la paix dans le monde ? Supposez que nous voulions construire une maison, nous devons d'abord poser les fondations. Sans fondations, plus une construction est haute, plus vulnérable sera-t-elle, et plus tôt s'écroulera-t-elle. Par conséquent n'écoutez pas les conseils qui préconisent qu'on peut pratiquer sans observer les préceptes. J'ai toujours été très claire là-dessus.

Un vif ruisseau d'eau bleue

Par le Ven. Babarende Sumedha Nugegoda, Sri Lanka (à l'origine en anglais)

Quand j'avais soif d'une goutte d'eau,
Regardant le large ciel ouvert,
Brisant les nuages pluvieux,
Là, Vous êtes venue, pour enrichir
Le jardin de ma vie !

Loin, haut dans le ciel,
Grandissant, grandissant à travers tout l'univers,
Pour calmer les curs brûlants,
Puissiez-vous devenir un vif ruisseau
D'eau bleue et éclatante, oh, éclatante
Tant que le monde dure, dure et dure !


Des chiens spirituels

Les chiens sont les amis loyaux des hommes. De nombreuses histoires sur leurs actions héroïques ont été racontées autour du monde, mais peut-être ne savez-vous pas que les chiens sont spirituels. Ils ne sentent pas seulement les hautes vibrations et le champ magnétique positif d'un Maître illuminé, mais ils peuvent aussi prévoir Son arrivée. Cet article "Un récit de ce monde" présente une sélection d'histoires amusantes et attendrissantes au sujet d'interactions entre Maître et des chiens. Nous espérons que vous apprécierez.

Le chien qui faisait des cercles autour de Maître

Raconté par Maître Suprême Ching Hai,
Hsihu, Formose, le 17 mai 1992
(à l'origine en chinois)

Ces jours derniers, depuis que notre retraite a commencé, un chien traîne tous les jours autour de mes appartements. Il marche en faisant des cercles, sept tours à chaque fois. Après le septième tours, il sort la langue pour se rafraîchir et alors refait ses cercles. Voilà sa routine quotidienne et je n'ai aucune idée du nombre de tours qu'il a fait. S'il ne me voit pas, il aboie quelques temps. Le bruit est insupportable. (Maître imite le chien qui aboie). (Maître et le public rient). S'il ne me voit pas après le septième tour, il aboie et chaque fois le ton est différent. Quand il est fatigué, ça devient "ouh" (la plus basse note) et quand il ne l'est pas, c'est "ouaf, ouaf (la plus haute note). (Un initié : "Ce doit être un chien indien"). Le chien indien tourne autour du Bouddha (Être illuminé). Au début, j'ai pensé qu'il avait faim et lui ai donné de la nourriture. Mais il n'avait pas faim. Comment un chien affamé pourrait-il tourner comme ça toute la journée ! Il tourne seulement autour de ma maison. Il est très discipliné et ne court pas sauvagement. Il suit un chemin précis. (Maître montre avec ses mains). S'il est fatigué vers le cinquième cercle, il prend deux minutes de repos avant de reprendre. À la fin du septième cercle, il prend un plus long moment de repos.

Parfois, je lui parle et dis : "D'accord, arrête de faire des cercles ! Mais il croit que je veux qu'il poursuive et il continue. Si je suis tranquille, il fait le garde d'une manière très digne. Étrangement, il ne tourne qu'autour de ma maison et s'affaisse quand il a fini ses cercles. Les femmes initiés pensaient que c'était un chien perdu et ont essayé de le chasser. Mais il a refusé de bouger. Il a plutôt couru vers ma maison. Chaque fois qu'on le chasse, il revient tout simplement et commence à tourner encore, pensant qu'il n'a pas fait assez de cercles. Quand les résidents essaient de le chasser, il les regarde seulement.

Un disciple résident : "L'autre jour quand j'étais de garde et essayais de le chasser, il a même essayé de me mordre. Comme il est féroce !"

Te mordre ! Vraiment ? Il n'avait pas encore fini ses rondes, alors comment pouvais-tu le chasser. Tu ne connais pas ses habitudes. Il essayait de te dire : "Tu es seulement un des gardes, rien de plus ! Tu es un garde de première catégorie. Moi j'en suis un de troisième catégorie. Nous ne sommes pas très différents." (rires !)

Il fait sept cercles à chaque fois et fait le même trajet à chaque cercle. Vous, les personnes de garde le savez. Il semble qu'il y ait une marque dessinée sur le sol et il fait le même chemin chaque jour. Il marche seulement autour de ma maison et nulle part ailleurs. Ce doit être un chien tibétain. Les Tibétains marchent en faisant des cercles autour du Bouddha. Comme c'est étrange qu'il n'ait fait que des cercles toute la journée durant les quelques jours passés, n'allant nulle part ou ne faisant rien d'autre ! En plus, il n'est pas bruyant. Il n'aboie que quand il ne me voit pas, (Maître imite l'aboiement), comme pour me dire : "Je suis là !" (Un initié : "Il fait son rapport à Maître.") Il a assez fait son rapport. Mais, je lui réponds : "Ne me fais plus de rapports. Je n'aime pas le bruit." Il n'aboie que s'il ne me voit pas ; il n'ose pas aboyer très fort, mais dans un son désagréable. S'il peut me voir, il n'ose pas aboyer. Il est content de me voir une fois par jour.

Au début, quand il passait devant la porte, il venait un peu à l'intérieur pour voir si j'étais là. Maintenant, il ne vient plus à la porte pour jeter un coup d'il. Il fait juste le tour de la maison, il tourne et tourne comme ça, s'arrêtant pour se reposer après tous ses sept tours.

Un chien à un pèlerinage

Quand Maître nous racontait l'histoire du chien qui faisait des cercles autour d'elle sept fois, frère Ke était présent. Frère Ke dit : "Quand Maître me rendit visite une fois à Hsinchu, trois ou quatre chiens que nous n'avions jamais vus auparavant sont venus à notre porte et sont juste restés là. Ils s'asseyaient à la porte toute la journée. Nous pouvions reconnaître tous les chiens du voisinage, mais nous ne les avions jamais vus auparavant. Nous ne savions pas d'où ils venaient. Ils ont refusé de partir même si nous avons essayé de les chasser. Ils restaient assis toute la journée. Même quand Maître était dehors, ils s'asseyaient à la porte pour l'attendre, comme s'ils savaient qu'Elle reviendrait."

Le chien qui saluait Maître

Après la retraite de mai 2000 au centre de Youngdong, Maître est restée un peu au Japon. Ses voisins avaient un gros chien. Le chien s'asseyait toujours à Sa porte ou marchait dans les environs. Chaque fois qu'il voyait Maître sortir de Ses appartements, il s'allongeait aussitôt sur le ventre, comme s'il la saluait avec respect et se prosternait devant Elle. Mais quand il voyait Ses assistants, il n'agissait pas de la même manière.


Des chiens bénis qui attendent Maître

Par la sur initiée Mikyung oh, Séoul, Corée

Le dernier propriétaire de la maison de Maître nous a laissé deux chiens. Quand nous avons redécoré la maison pendant l'hiver 1997, ils ont mis au monde trois chiots. Nous avons essayé de les mettre dans la maison car il faisait froid dehors. Mais ils avaient peur de nous parce que nous leur étions étrangers. Ils aboyaient constamment, non seulement contre les étrangers mais aussi contre nous, même si nous les nourrissions chaque jour. Nous avons essayé de les attraper à plusieurs reprises, mais à chaque fois nous avons échoué. Finalement, ils se sont enfuis dans les montagnes juste derrière la maison et nous les avons rarement vus. En mai 1998, la veille de l'arrivée de Maître, ils ont soudainement réapparu et ont gardé le portail toute la nuit comme des gardiens de la sécurité. Nous ne pouvions pas en croire nos yeux. Le matin suivant, quand Maître est arrivée à la maison, ils sont entrés dans le jardin et se sont assis en continuant à La regarder. C'était incroyable qu'ils ne Lui aboient pas après ! C'était comme s'ils avaient attendu Maître pendant longtemps. Quand Elle s'est approchée d'eux, ils semblaient très contents. Nous pensons que même des chiens peuvent reconnaître le Maître Suprême.


Tout ce que vous devez connaître sur l'histoire américaine asiatique

Cette publication présente Maître sur les pages 222-223 comme suit :

Auteur: Lan Cao, Himilce Novas
Éditeur: Penguin États-Unis
Publié en avril 1996
ISBN: 0452273153

(à l'origine en anglais)

Qui est le Maître Suprême Ching Hai ?

Elle est née au Vietnam, et a reçu depuis 1993, la citoyenneté américaine d'honneur. Maître Suprême Ching Hai est un symbole de sagesse spirituelle et un guide pour des centaines de milliers de gens à travers le monde qui recherchent l'illumination. Elle enseigne gratuitement dans des centres à travers le monde une forme de méditation non confessionnelle que l'on appelle Méthode Guan Yin. Maître Suprême Ching Hai a acquis une renommée internationale par ses efforts humanitaires de secours aux sinistrés des catastrophes naturelles sur les quatre continents. En reconnaissance pour ses contributions, elle a reçu le Prix international de la Paix et celui du meilleur leader spirituel au monde, en 1993 et en 1994. Maître Suprême Ching Hai a été une invitée d'honneur des leaders du monde et a fait à plusieurs reprises des discours aux Nations Unies à New York et à Genève.
Selon la philosophie de Maître Suprême Ching Hai, toutes les religions du monde enseignent la même vérité fondamentale, fraternité universelle, le courage moral, et la pureté de l'esprit. La Méthode de méditation Guan Yin de Maître est selon les Écritures anciennes connue comme étant la clé de l'illumination immédiate. La Méthode Guan Yin signifie la contemplation en silence du "courant du son intérieur", par lequel l'individu peut expérimenter des niveaux de conscience plus élevés et découvrir le chemin qui le mènera à une compréhension de l'illumination.

De la revue, New Human Dawn,
Publiée en février  2001 à Séoul, Corée du Sud (à l'origine en coréen)

Sujet: La clé de l'illumination immédiate
L'Association Internationale de Maître Suprême Ching Hai

C'est vraiment attirant d'entendre dire que l'on peut obtenir l'illumination immédiate ! À travers l'histoire de l'humanité, de nombreuses personnes en quête de la Vérité désiraient obtenir l'illumination, mais seulement certaines d'entre elles y sont parvenues. Même si elles devaient endurer toutes sortes de souffrances et subir beaucoup d'épreuves. Alors, de façon générale, on dit que l'illumination est très rare et difficile à obtenir, et elle n'est possible seulement qu'après avoir subi beaucoup d'épreuves. Nous, les personnes ordinaires pensons habituellement que le fait d'obtenir l'illumination n'est pas à notre portée. Mais Maître Suprême Ching Hai insiste sur le fait que nous pouvons rencontrer notre véritable nature intérieure tout simplement en fermant les yeux et que nous pouvons obtenir l'illumination immédiate en pratiquant une méthode de méditation simple et universelle.

La vie sur Terre et la pratique spirituelle n'ont pas besoin d'être séparées

Depuis 1992, Maître Suprême Ching Hai est connue en Corée. Depuis 1993, grâce à Ses conférences à Séoul et à Pusan, Sa popularité a grandi à vue d'il. De plus en plus de Coréens pratiquent la Méthode Guan Yin et suivent un régime végétarien. On trouve des milliers de pratiquants dans toute la Corée. Plus de 11 villes principales ont un centre de méditation où les initiés et futur-initiés se réunissent tous les dimanches pour méditer ensemble. Par contre, personne n'est obligé de donner de l'argent ou de changer de religion pour pratiquer la Méthode Guan Yin. Afin d'aider les gens à devenir végétariens, l'Association Internationale de Maître Suprême Ching Hai du centre de Séoul a un restaurant buffet végétarien SM et une boulangerie végétarienne "VegeLove" à Poi-Dong, Séoul.

Légende : Écrit par Jeon, Chae-Yeon http : //ccy@newhuman.org Photographs by  Kim, Myung-Soon
 

Entrevue avec le frère Choi (employé de "VegeLove") de l'Association internationale de Maître Suprême Ching Hai

La Réalisation de l'Amour Universel


Q : Quand avez-vous été initié ?

R : Il y a cinq ans. Depuis ce temps, j'ai maintenu une diète strictement végétarienne et pratiqué la méditation trois heures par jour. Je continue de pratiquer dans la vie courante parce que nous ne croyons pas que la pratique spirituelle et la vie mondaine soient séparées.

Q : Quelle différence avez-vous remarqué dans votre vie avant et après l'initiation ?

R : Ma personnalité et mes valeurs dans la vie ont changées. Auparavant, j'étais passif dans mes relations personnelles, et parfois j'étais déprimé. Mais avec la pratique de la méditation, j'ai commencé à ressentir de la compassion envers tout et ma compréhension envers mes voisins s'est élargie. J'ai acquis le pouvoir de regarder le monde d'une manière rayonnante et d'aimer universellement.

Q : Parlez-moi de la boulangerie végétarienne 'VegeLove'.

R : Il n'y a seulement que quelques boulangeries végétariennes comme 'VegeLove' en Corée. Nous utilisons presque toutes les sortes de produits végétaux en Corée afin d'aider les gens à adhérer facilement à un régime végétarien. Nous vendons des viandes et du jambon végétal, et des bufs faits à partir de gluten de blé, et nous faisons des hamburgers, des sandwiches, des pizzas, etc. végétariens. Nous promouvons toutes sortes de produits qui ne contiennent pas d'ingrédients de provenance animale. Nous livrons les produits gratuitement si le coût total de la commande dépasse les cinquante mille wons.

Q : Partagez vos pensées à propos de Maître Suprême Ching Hai

R : Je me sens à l'aise avec Elle, comme respirer l'air.

Q : Que voulez-vous faire dans l'avenir ?

R : Je crois que la pratique implique que l'on trouve notre chemin par nous-mêmes. J'aimerais essayer les méthodes d'agriculture biologique comme faisant partie de ma pratique et comme manière d'en faire bénéficier le public.


Java Post, Indonésie, le 4 mars 2001 (à l'origine en indonésien)

Un Séminaire Vidéo Attire une Salle Comble

Hier, le centre indonésien de l'Association internationale de Maître Suprême Ching Hai a tenu un séminaire vidéo sur la Méthode Guan Yin. Bien que Maître Suprême Ching Hai n'ait pu être présente personnellement, le séminaire a néanmoins attiré plusieurs centaines de personnes. Le séminaire a duré plus de deux heures, pendant lesquelles tous regardaient attentivement les cassettes vidéo présentées.

Les photos et les livres de Maître étaient exposés à l'entrée, avec Ses vêtements célestes et autres créations artistiques, incluant Ses peintures. Un disciple de Maître Ching Hai a dit en toute confiance à un journaliste : Bien que Maître ne soit pas présente physiquement à ce séminaire, Son corps de transformation est omniprésent. La foule qui a assisté à la conférence nous a laissés une fois de plus profondément impressionnés par l'attrait charismatique que Maître Ching Hai exerce sur les gens.

Tous les candidats pour la Méthode Pratique ont été filtrés, et un garde a empêché un journaliste d'entrer, disant : "Seulement ceux qui promettent d'être végétarien peuvent apprendre la Méthode Pratique ; tous les autres doivent demeurer dans la salle de conférence." Bien que cette exigence ne soit pas facile pour la plupart des non-végétariens, des douzaines de personnes se sont inscrits sans hésitation pour apprendre la Méthode Pratique. Ceux qui font la demande d'être initié dans la Méthode Guan Yin doivent maintenir une diète végétarienne pendant au moins trois mois. Un initié a expliqué que la première condition à l'initiation est de s'abstenir de tuer. Les initiés doivent observer strictement les cinq préceptes : Ne pas tuer, ne pas mentir, ne pas voler, ne pas commettre l'adultère, et ne pas consommer d'alcool. Ne pas tuer signifie d'adhérer à une diète complètement végétarienne, mais les produits laitiers sont permis. Les pratiquants de la Méthode Pratique doivent suivre une diète végétarienne pendant au moins dix jours par mois, et ils devraient consommer moins de viande les autres jours. Les initiés doivent méditer deux heures et demi chaque jour afin qu'ils s'élèvent vers un plus haut niveau d'illumination.

Des disciples mènent une vie sans souci

Maître Suprême Ching Hai dit souvent qu'il n'est pas difficile d'atteindre l'illumination, et qu'il y a une manière d'atteindre l'illumination immédiate. Ceci est la partie la plus attrayante de Ses enseignements. "Nous pouvons avoir, quotidiennement, un contact direct avec Dieu après l'initiation, et Dieu est omniprésent", dit-Elle. Les pratiquants de diverses croyances sont fortement attirés par les enseignements de Maître Ching Hai, et Elle est un exemple de miséricorde et de tendresse pour les disciples : tout comme Mère Térésa reconnue pour ses bonnes actions, Maître Ching Hai a dirigé de nombreuses activités humanitaires à travers le monde sans jamais espérer quoi que ce soit en retour. Un disciple initié d'il y a trois ans a dit que pendant l'initiation, les pratiquants Guan Yin peuvent voir la lumière éblouissante, et ils profitent d'une vie sans souci et de relations familiales plus harmonieuses par la suite.

Commentaire : Des jeunes filles attirées par la Méthode Guan Yin ne perdent pas de temps à acheter des cassettes vidéo du Maître Suprême Ching Hai.


Un bref message

Les livrets-échantillons de Maître en différentes langues sont maintenant disponibles sur Internet ! Afin de fournir un accès immédiat et mondial aux enseignements précieux de Maître Suprême Ching Hai, ainsi qu'à son style de vie, des extraits de conférences, et une brève introduction à la Méthode Guan Yin, "la Clé de l'Illumination Immédiate" ; des livrets-échantillons sont maintenant disponibles sur les sites Internet suivants, en cinquante langues. Pour les lire en direct, s'il vous plaît visitez un de ces sites :

http://www.Direkter-Kontakt-mit-Gott.org/booklet. (Autriche)
http://www.godsdirectcontact.org.tw/eng/publication/sample/sample.htm (Formose)
http://www.godsdirectcontact.org/sample/  (États-Unis)

Ces sites sont conçus pour diffuser les livrets-échantillons dans un format qui peut être lu en direct. Ou bien le livret peut être téléchargé comme fichier PDF pour un accès pratique et être imprimé à partir de votre propre ordinateur. (Les instructions détaillées de téléchargement sont disponibles à partir du second site Internet de la liste ci-dessus). Le seul logiciel nécessaire est Acrobat Reader. Si Acrobat Reader n'est pas encore installé sur votre ordinateur, vous pouvez suivre les instructions et l'obtenir gratuitement, à partir de ces sites.


Les dernières cassettes audio de Maître Suprême Master Ching Hai

 <En anglais>

 <E78 (Quatre cassettes)>
Illumination et ignorance
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Katmandu, Népal, 1er mai 2000

L'illusion est un reflet de la réalité
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Manille, Philippines, 3 mai 2000

Sagesse et concentration
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Tokyo, Japon, 7 mai 2000

Le vie continue pour toujours
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Séoul, Corée, 8 mai 2000

 <En chinois>
CL22 (Six cassettes)
Le vrai bonheur est de reconnaître notre vraie nature (1)(2)
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Hong Kong, 2 mai 2000

Écouter à l'intérieur notre propre nature (1)(2)
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Taoyuan, Formose, 5 mai 2000

Un échange spirituel et intellectuel (1)(2)
Conférence à Académie Sinica,
Taipei, Formose, 6 mai 2000

<En anglais>
ER20 (Cinq cassettes)
Au delà du vide de l'existence
Retraite internationale de six jours à Bangkok, Thaïlande
27/30 décembre 1999

Un jour d'unité
Retraite internationale de six jours à Bangkok, Thaïlande
27/28 décembre 1999

Le cur d'un enfant
Retraite internationale de six jours à Bangkok, Thaïlande
29 décembre 1999

Répandre la Vérité de façon naturelle
Retraite internationale de six jours à Bangkok, Thaïlande
30 décembre 1999

Le sourire d'un ange
Retraite internationale de six jours à Bangkok, Thaïlande
30 décembre 1999

E77 (quatre cassettes)
La réunion des âmes (1)(2)
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à  Auckland, New Zélande, 27 avril 2000

Le gardien de la lumière
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Colombo, Sri Lanka, 29 avril 2000

L'amour est la vrai essence de la vie
Tournée Asie 2000 Océan d'Amour
Conférence à Kuala Lumpur, Malaisie, 30 avril 2000


Partager la joie spirituelle


Vous trouverez ci-dessous une lettre du frère Shaun Hannocks, qui nous a été envoyée alors qu'il était en voyage outre-mer. Ce fut un plaisir de lire son dévouement, sa sensibilité et sa conscience de l'immense pouvoir de Maître, et j'ai été ému de pouvoir partager le bonheur que Shaun a éprouvé en découvrant Maître et la méthode Guan Yin. J'ai demandé la permission à Shaun de pouvoir partager, avec les lecteurs de la revue, cette lettre qui exprime sa félicité.

Avec l'amour de Maître
Ray et Julie
Byron Bay/Northern Rivers, Australie

Chers Ray et Julie,
Et bien, nous sommes tous connectés maintenant et prêts à communiquer. Comment allez-vous ? Il semble que tout aille bien. Cette méditation est tout à fait renversante ; les choses se produisent par elles-mêmes, et je ressens la bénédiction de Maître. J'essaie de maintenir trois heures de pratique par jour, mais parfois je trébuche et ensuite j'en fais le double pour me rattraper.

L'école ici me tient occupé. L'autre semaine, j'ai produit un film documentaire. Je suis allé à Washington, D.C. et j'ai filmé une importante manifestation ; c'était pour un film de la classe. J'ai passé toute la journée à l'éditer et je l'ai finalement terminé. Ils ont ensuite présenté certains films en classe, et quand ils ont présenté le mien, les gens l'ont adoré ; ils ont applaudi tellement fort et tellement longtemps que je me suis senti gêné. Ouah ! J'étais tellement surpris et enthousiaste que j'ai vraiment commencé à réaliser que j'avais fait un travail impressionnant. J'ai été félicité par plusieurs étudiants. J'étais enthousiasmé et je m'en faisais pour mon ego et alors je me suis souvenu que c'était le travail de Maître.

Maître donne tellement ; même si j'ai de la difficulté à compléter ma méditation, Elle est toujours là pour m'aider. Parfois je vois des gens et je veux seulement les embrasser, mais je dois me retenir. Parfois je le fais presque, mais c'est perçu comme étant un peu étrange de, soudainement, embrasser quelqu'un que l'on vient de rencontrer.

À la quantité de méditation que je fais, je ressens les bénéfices. Il viendra un temps dans cette vie où je voudrais seulement pratiquer à temps plein ; je ressens beaucoup ce désir. Mais il y a aussi quelque chose qui me retient à la technologie. Je crois que ça a à voir avec le besoin d'aider les autres ou d'enseigner aux autres par la voie de la communication à travers celle-ci.

À travers les années où j'ai grandi comme je l'ai fait, je sens que mon ego est de la taille d'une montagne en comparaison avec une fourmi. Il ne pouvait devenir plus gros. Je me bats contre lui tous les jours parce qu'il interfère avec tout. Je suis très chanceux de connaître et de croire en ce que je fais aujourd'hui, qu'il n'y a rien dans ma vie qui puisse me rendre malheureux, que tout ce qui arrive à une raison, et quand ça arrive, je remercie Maître.

Je dois maintenant partir.

    Avec tout mon amour et mes meilleurs souhaits,

Shaun
 


Partager l'Amour divin avec

les victimes du tremblement de terre du Salvador

Rapport par l'équipe de travail du Costa Rica (à l'origine en espagnol)

Le 13 janvier 2001, à environ 2 heures du matin, un violent tremblement de terre a frappé le Salvador en Amérique latine. L'Association internationale de Maître Suprême Ching Hai a immédiatement envoyé de l'aide financière aux victimes par les Centres de San Jose et Los Angeles aux États-Unis, afin de couvrir les frais de nourriture et de reconstruction des maisons. Les amis pratiquants du Costa Rica qui étaient en charge des fonds ont fait équipe avec les initiés du Salvador afin de former un réseau de ressources humaines et matérielles, et ainsi apporter la préoccupation attentionnée de Maître aux victimes du tremblement de terre.

Des amis pratiquants ont rendu visite à plusieurs communautés et ont apporté de l'aide à 257 familles dans le comté de Tamanique, incluant El Jobo, La Lima, La Cumbre, San Isidro, et deux villages éloignés. Les communautés rurales les plus dévastées où peu d'aide internationale pouvait se rendre ont été mises en priorité pour cette opération de secours. Nous avons premièrement rendu visite à plusieurs communautés dans le comté de Tamanique pour déterminer les besoins réels des victimes, et nous nous sommes ensuite divisés en plusieurs petits groupes pour prendre en main différentes tâches. Avec la grâce de Dieu, tout a été sans difficulté, et les provisions de secours ont été distribuées équitablement et raisonnablement. Une assistance matérielle si opportune a été fort appréciée à ce moment-là, mais nous savions que le réconfort spirituel durerait à jamais dans les curs des victimes. Alors, nous avons animé des séminaires présentant des vidéos de Maître pendant les rassemblements communautaires, et plusieurs personnes ont demandé d'apprendre la Méthode Pratique. Les amis pratiquants étaient émerveillés et enchantés par l'intérêt débordant des gens pour les enseignements de Maître.

El Jobo

Une observation sur le terrain a révélé que les victimes avaient un urgent besoin de nourriture et de matériaux de construction. Plusieurs frères sont allés à San Salvador acheter les matériaux de construction chez des grossistes, tandis qu'un autre groupe a rendu visite aux victimes de El Jobo et s'est préparé pour le séminaire local. Le voyage à El Jobo a été long, puisque nous n'étions pas familiarisés avec les routes et avons dû changer d'autobus quatre fois avant de finalement arriver au centre du comté de Tamanique.

ous n'avions pas planifié y demeurer, mais avions plutôt l'intention de terminer notre travail et de retourner à San Salvador pour rejoindre les autres amis pratiquants. Alors, quand les habitants locaux nous ont dit qu'il n'y avait plus d'autobus vers El Salvador après 16h, nous avons paniqué. Nous n'avions qu'une petite somme d'argent et un peu de nouilles instantanées, et n'avions aucune idée de comment nous allions pouvoir nous rendre à notre prochaine destination. Mais très rapidement, nous nous sommes sentis protégés par Maître omniprésente, et nous sommes devenus calmes et paisibles. Nous sommes arrivés dans un couvent où tout semblait avoir été organisé pour nous. La directrice du couvent, la mère supérieure Barbara Durbon, nous a cordialement reçus et nous a fourni l'équipement nécessaire à notre travail. Cet après-midi-là, elle nous a trouvé une voiture pour que nous puissions aller rencontrer les chefs de la communauté de El Jobo.

Les constructions essentielles à El Jobo avaient été complètement détruites par le tremblement de terre, et les gens faisaient le deuil de leurs maisons et de leurs biens perdus. Bien que nous ayons été ébranlés par la dévastation, c'était touchant d'entendre le chef indien Pedro de Jesus Amaya dire : "La préoccupation attentionnée de Maître Ching Hai a apporté de la joie et de l'espoir dans le cur de chacun." Nous avons distribué les livrets-échantillons de Maître aux villageois, et le nombre était parfaitement juste. Ceci témoignait encore du fait que Maître arrange tout parfaitement à l'avance.

Le matin suivant, la mère supérieure Barbara nous a présenté Mme Gladis Olaisola de Serrano, la magistrat du comté. Elle était le chef des fermiers locaux, et une jeune femme populaire avec un mode de vie simple. En voyant le livret-échantillon de Maître, elle a immédiatement voulu en savoir plus long sur Ses enseignements, et a exprimé son désir sincère que Maître puisse un jour visiter son comté. Elle sentait l'amour intense de Dieu briller à travers les enseignements de Maître, et nous a demandé avec empressement de lui enseigner la Méthode Pratique et la cuisine végétarienne. La magistrat de Serrano était un excellent outil de Dieu ; elle nous a procuré un petit camion et un bureau équipé d'un téléphone et d'une machine à écrire. Ceci a grandement facilité notre contact avec les autres responsables de la communauté et la presse, et a aidé à propager les enseignements de Maître au Salvador.

La Lima

Comme nous voyagions en voiture de El Jobo à La Lima, un autre groupe d'amis pratiquants avait négocié avec les responsables de la communauté de La Lima au sujet de la distribution des approvisionnements de secours et de la présentation d'un séminaire afin de partager les enseignements de Maître. Incidemment, l'école élémentaire locale tenait un rassemblement social pour assister les familles à planifier et réorganiser leur vie, et pour les encourager à s'entraider à vaincre cette tragédie. Cette activité nous a donné une parfaite opportunité de distribuer les livrets-échantillons de Maître et d'inviter les résidents locaux au séminaire de El Jobo la journée suivante.

Ce n'a pas été avant minuit que tous les approvisionnements de secours furent distribués. Bien que tous aient travaillé continuellement sans arrêt ou repos, personne ne se sentait fatigué. Nous sommes retournés au couvent plus tard et avons continué à préparer de la nourriture pour la distribution. Nous étions enchantés d'avoir quelques jeunes nonnes volontaires pour nous aider à empaqueter la nourriture et à faire de cette tâche une tâche plaisante et humaine.

Séminaire vidéo

Plus de mille adultes et enfants de toutes les communautés du comté de Tamanique sont venus à ce grand événement. L'endroit était merveilleusement bien décoré de ballons de toutes les couleurs et d'une bannière jaune portant la photo de Maître et l'inscription "Bienvenue dans la Communauté de El Jobo !" Malgré leur situation difficile, les gens n'étaient pas déprimés. Au contraire, ils disaient, Maître Suprême Ching Hai nous a apporté de la joie, de la lumière, et de l'espoir. Des fermiers de La Lima se sont joints à l'événement et ont apporté une immense affiche portant ces mots : "Nos sincères remerciements à Maître Suprême Ching Hai !" Afin de démontrer leur plus profonde gratitude, ils ont même amené un groupe de joueurs de tambourine et de guitare qui ont diverti tout le monde avec leur musique céleste. Les enfants de l'école primaire de Tamanique et des résidents d'autres communautés ont chanté ensemble l'hymne national du Salvador pendant que la paix et l'harmonie régnaient dans l'assistance, et la joie brillait sur le visage de chacun !

Quatre cents enfants ont fait la file de manière ordonnée pour recevoir une portion de nourriture bénie - un petit sac d'étoffe colorée cousu par une sur initiée du Salvador et contenant des bonbons et des biscuits. La foule a été aussi ordonnée pendant la distribution de nourriture, mais comme de plus en plus de gens arrivaient, nous commencions à nous inquiéter de manquer de nourriture. Heureusement, cependant, tous ont eu leur part. Plus tard, une initiée responsable de la distribution de nourriture nous a révélé : quand elle a remarqué le grand nombre de gens qui étaient venus, elle a immédiatement prié Dieu et Maître de laisser la nourriture s'accroître en quantité. Un miracle s'est vraiment produit ! La nourriture dans les sacs semblait inexhaustible au fur et à mesure que, sac après sac, elle était distribuée aux gens. Bien qu'absolument émerveillés, nous croyions fermement que tout cela était la manifestation de l'amour de Maître, et nous croyions aussi que nous vivions une répétition du miracle historique de Jésus Christ. Dans Son temps, une foule nombreuse attendait de la nourriture. Ses disciples sortaient d'un panier, des miches de pain pour être distribuées aux gens, et une nouvelle miche de pain apparaissait dans le panier à chaque fois qu'une en était sortie. Dans un autre coin de l'endroit, une sur initiée et les responsables des communautés locales distribuaient aux gens un plein camion de matériaux de couvertures de zinc pour fabriquer des toitures, ainsi que des outils de construction. Sous la bénédiction affectueuse de Maître, tout s'est déroulé à merveille !

La Cumbre n'a pas été oubliée

Le programme de divertissement, le séminaire vidéo, et la distribution de nourriture étaient terminés et il nous restait encore plusieurs sacs de maïs sucré séché. Dieu avait fait un autre arrangement ; un membre de l'Association de développement d'El Jobo nous a demandé d'envoyer la nourriture restante à la communauté adjacente, La Cumbre. Avec l'assistance de l'équipe de voitures du gouvernement du comté, nous sommes ensuite allés à La Cumbre pour distribuer le maïs sucré séché et des livrets-échantillons de Maître. Quand nous sommes arrivés, tout ce que nous pouvions voir étaient les débris des maisons en ruine. Comme la plupart des gens avaient perdu leur maison, ils étaient hébergés dans des huttes de fortune construites de planches de bois et de couvertures de plastique. La pauvre école de la communauté n'avait plus que trois salles de classe qui étaient aussi remplies de victimes ! Plusieurs enfants étaient devenus orphelins parce que leurs parents avaient été enterrés vivants pendant la secousse. Nous étions tristes de voir des gens souffrir autant suite à cette catastrophe. Heureusement, cependant, Dieu s'est assuré que nous venions à cet endroit pour partager l'amour divin de Maître avec nos frères et surs humains moins fortunés.

Commentaire : Le tremblement de terre a réduit beaucoup de maisons en poussière au Salvador. Les gens construisent des abris de fortune à partir de vêtements et de toiles de plastique.

Commentaire : Le désespoir et l'impuissance se lisent sur les visages des résidents sans-abri.

Commentaire : Des amis pratiquants livrent des provisions de secours avec les bénédictions de Maître aux régions affectées, apportant de l'espoir aux victimes.


La pratique spirituelle est comme une route qu'on rénove

Par l'initiée Zhong Wun-hong de Taipei, Formose

Il y a une vingtaine d'années, le quartier de la Porte de l'Ouest à Taipei était en effervescence. Plus tard, après qu'on ait construit la voix expresse de traversée de la ville (MRT), des étalages des boutiques avaient été arrachés dans la rue Chungwa. Pendant toute la période de la réfection de la route, elle était tellement encombrée et chaotique que les piétons étaient mélangés aux voitures, et la route avait un aspect terrible et c'était dangereux de marcher dessus !

Un soir que j'allais en voiture à une méditation de groupe, alors que j'arrivais dans la rue Chunghwa, mes yeux rencontrèrent par hasard un panneau d'affichage, où on pouvait voir le dessin de la rue à l'encre bleue, et elle avait une toute autre allure : des fleurs, de le pelouse, et des arbres disposés de façon harmonieuse. En voyant cela, ça m'a fait penser que la pratique spirituelle est exactement comme la rénovation d'une route.

Cela faisait plus de dix ans que j'avais été initiée. En me remémorant le passé, je trouvais que j'avais été comme un escargot qui traîne, qui progresse très lentement et maladroitement. Je suis vraiment désolée quand je pense à Maître, ce qui m'incite à La prier sincèrement de me pardonner, et de ne pas me laisser tomber parce que je suis de bonne foi ! Elle a fait un travail de nettoyage très patient, tout y est passé : mon paquet d'ordure interne, mes défauts et aussi les obstacles de toute sorte. Et c'est exactement comme le chantier chaotique et sale de la rue Chunghwa pendant la construction de la route, et Elle m'a aussi aidée à passer au travers de nombreux obstacles dangereux, et je dois dire que c'était vraiment palpitant !

Au cours de ma pratique spirituelle, j'ai rencontré sur mon chemin beaucoup de pièges subtils. Mais par chance, j'ai subi ces difficultés grâce à la protection de Maître, Sa miséricorde et Son amour. Maintenant ma pratique est bien meilleure, au point que je pense que dans un futur proche elle va entreprendre d'aller sur ces traits d'une belle teinte d'encre bleue dessinés et complétés par Maître. C'est tout à fait comme la route de Chunghwa pendant sa construction ; il faut que je supporte le désordre et la poussière pendant encore un peu de temps et bientôt j'aurai une belle route bien large devant mes yeux !


Lettres de remerciements (à l'origine en espagnol)

Le 8 février 2001,

À Maître Suprême Ching Hai,

Les résidents et les membres du Comité Communal d'El Jobo, Comté de Tamanique, Province Libertad, souhaitent transmettre leur très profonde et sincère gratitude à Maître Suprême Ching Hai, pour l'aide apportée par l'équipe de travail qu'Elle a envoyée quand nous avons été victimes d'un tremblement de terre le 13 janvier 2001. Et cette aide a été particulièrement remarquable pour ceux d'entre nous qui avaient perdu leur maison. Chaque ménage a reçu une feuille de zinc pour faire un toit ainsi que des outils grâce à la généreuse contribution de Votre association. Il y avait des clous, des marteaux, des scies à main, des provisions alimentaires, et des cadeaux, des bonbons, et des petits gâteaux pour les enfants.
Notre communauté Vous est extrêmement reconnaissante pour Votre geste charitable empreint d'une affectueuse gentillesse.

Que Dieu Tout-Puissant Vous bénisse !

Fidèlement Vôtre,
Pedro de Jesus Amaya, Président
Jose Osmin Ramos, Secrétaire
Le Comité Communal d'El Jobo, Comté de Tamanique

Comté de Tamanique, province de Libertad, Salvador, 7 février 2001

Au vénérable Maître Suprême Ching Hai et à l'Association Internationale de Maître Suprême Ching Hai :

Nos habitants ont reçu une aide inestimable de Votre Sainteté. Nous ne trouvons pas de mots pour vous transmettre notre gratitude. Dans notre coin du Salvador, nous apportons respectueusement notre sincère gratitude envers votre Association. Merci pour Votre bonté et Votre amour sacré envers l'humanité.

Ce sont les mots sincères que les habitants du comté de Tamanique vous adressent. Vous verrez toujours les visages souriants
de nos habitants, qu'ils soient jeunes ou âgés, lorsqu'ils disent : Merci. Nos habitants transformeront leur amour pour Vous en une glorieuse page de l'histoire et l'orneront de pierres précieuses et d'or en souvenir de vos actions charitables.

Nous sommes honorés de connaître Vos membres généreux, et le gouvernement de notre comté Vous déclare par la présente lettre citoyens bénévoles. Ceci est un signe de notre plus grand respect envers des gens distingués comme Vous, parce qu'il n'y a pas d'autre façon pour nous de vous payer de retour Votre inestimable valeur.

C'est avec un cur empli d'amour et de gratitude que nous, les gens d'ici, Vous invitons sincèrement à être nos hôtes à chaque fois qu'il Vous conviendra. Nous Vous aimons tendrement, et Vos actions charitables resteront dans nos curs pour toujours.

Maria Gladis Olaisola de Serrano
(comté principal)
au nom du comté de Tamanique, province de Libertad, Salvador.
 

Reportage de New Jersey, Etats-Unis

Assistance apportée aux victimes du tremblement de terre, dans le Gujarât, en Inde

[New Jersey] le 26 janvier 2001, un grave tremblement de terre, d'une amplitude de 7,9 sur l'échelle de Richter a frappé le Gujarât en Inde, tuant environ 20000 personnes et laissant sans abri des dizaines de milliers de gens. Dès qu'il a entendu la nouvelle à la radio, le centre du New Jersey a immédiatement demandé aux amis pratiquants des régions de New York, New Jersey et Pennsylvanie, une participation au secours d'urgence. Nous avons pu envoyer la somme de 24408$ à l'India Development & Relief Fund (IDRF). Le Dr. Vinod Prakash, Président de l'IDRF, nous a envoyé une lettre où il exprime combien son groupe a apprécié l'amour manifesté par Maître Suprême Ching Hai

légendes photos :

Trois reçus de la remise de la somme de 24408$, qui a contribué à aider les victimes du tremblement de terre dans le Gujarât en Inde, par l'intermédiaire de l'India Development & Relief Fund.

Une lettre du Dr. Vinod Prakash, Président de l'IDRF, qui exprime la gratitude de son groupe envers l'amour manifesté par lMaître Suprême Ching Hai .


Les sites WWW Guan Yin


http://www.Godsdirectcontact.org.tw (Formose, en chinois traditionnel & simplifié, anglais)
http://www.smchbooks.com/ (Formose, en chinois, librairie SMCH)
http://www.Godsimmediatecontact.com (Singapour, en anglais)
http://www.GodsImmediateContact.or.kr (Corée, en coréen)
http://www.Godsdirectcontact.or.kr (Corée, en coréen)
http://www.GodsImmediateContact.org (Japon; en japonais)
http://www.Godsdirectkontak.org (Indonésie; en indonésien)
http://members.mweb.co.th/godsdirectcontact (Thaïlande; en Thaï)
http://www.Spiritual-Discovery.org (U.S.A.;chinois simplifié & traditionnel, anglais, coréen, aulacien)
http://mason.gmu.edu/~lduan/Godsdirectcontact (U.S.A.; en anglais)
http://members.tripod.com/~Godsdirectcontact/ (U.S.A.; en anglais)
http://www.Godsdirectcontact.com (U.S.A.; en espagnol, français, anglais, chinois simplifié & traditionnel)
http://www.godsdirectcontact.com/aulac (USA; en aulacien))
http://www.spiritweb.org/Spirit/media.html?who=Suma%20Ching%20Hai (U.S.A.; en anglais)
http://www.Godsimmediatecontact.net/ (USA; en anglais)
http://www.godsimmediatecontact.net/aulac (USA; en aulacien)
http://www.Godsimmediatecontact.org/video/ ( USA avec Windows Media Vidéo & Real Vidéo; en Multi Langages)
http://www.members.xoom.com/meditations/GodsDirectContact.html (U.S.A.; en anglais)
http://www.GodsImmediateContact.tripod.com (U.S.A.; en anglais)
http://www.contactDirectAvecDieu.org (France; en français)
http://godsdirectcontact.rma.cz (République Tchèque; en tchèque)
http://www.Godsdirectcontact.org (Canada avec Real Audio service; in anglais, aulacien)
http://www.Godsdirectcontact.de (Allemagne; en allemand)
http://www.Direkter-Kontakt-mit-Gott.org (Australie; en allemand)
http://freespace.virginnet.co.uk/smch.ma/Godsdirectcontact/Persian.htm  (RU en perse)
http://www.extra.hu/kozvetlen_kapcsolat_Istennel (Hongrie; en hongrois)
http://Godsdirectcontact.bizland.com/ (Suède, en suédois)
http://www.geocities.com/godsdirectcontact_2000 (Pologne; en polonais, anglais, aulacien)
http://www.contactodiretocomdeus.com.br (Brésil, en portugais)
http://www.Godsdirectcontact.com/IhavecometotakeyouHome (en anglais) (commande de livre - I Have Come To Take You Home)
News Group: lovesrc@Godsdirectcontact.org

Pour vous inscrire à la version E-mail  pour que cela vous soit envoyé à votre adresse personnelle e-mail
Inscrivez-vous s'il vous plaît à l'un des sites suivants :

http://www.Godsdirectcontact.org.tw/ch/service/service.htm (chinois)
http://www.Godsdirectcontact.org.tw/eng/service/service.htm (anglais)
http://www.Godsdirectcontact.org/au/service/service.htm (aulacien)
http://www.Godsdirectcontact.com/english/service.htm (anglais)
http://www.Godsdirectcontact.com/spanish/service.htm (espagnol)
http://www.Godsdirectcontact.com/chinese/fan/service.htm (chinois traditionnel)
http://www.Godsdirectcontact.com/chinese/jian/service.htm (chinois simplifié)
 

Les adresses WWW pour la revue en ligne du Maître Suprême Ching Hai sont :

Chinois traditionnel :

http://www.Godsdirectcontact.org.tw/ch/news/121/index.htm (Formose)
http://www.Godsdirectcontact.com/eNews/chinese/121 (U.S.A.)
http://www.Spiritual-Discovery.org/ch/news/121/index.htm (U.S.A.)

Chinois simplifié :

http://www.Spiritual-Discovery.org/gb_chinese/news/121/index.htm (U.S.A.)
http://www.Godsdirectcontact.com/eNews/chinese/121/index_gb.htm  (U.S.A.)
http://www.Godsdirectcontact.org.tw/gb/news/121/index.htm (Formose)

Anglais:

http://www.Godsdirectcontact.com/eNews/english/121 (U.S.A.)
http://www.Godsdirectcontact.org/eng/news/121/ (U.S.A.)
http://godsimmediatecontact.net/news/news121/ (U.S.A.)
http://www.Spiritual-Discovery.org/eng/news/121/index.htm (U.S.A.)
http://www.Godsdirectcontact.org.tw/eng/news/121/index.htm (Formose)

Aulacien:

http://www.godsdirectcontact.org/aulac/news/ (U.S.A.; VNI,VPS,VISCII et VNU fonts)
http://godsimmediatecontact.net/aulac/n121/ (U.S.A; VNI font)

Espagnol :

http://www.Godsdirectcontact.com/eNews/spanish/ (U.S.A.)
 

Coréen :

http://www.Godsimmediatecontact.or.kr/news/121/index.htm (Corée)
 

Japonais :

http://www.Godsimmediatecontact.org/kannon/news/newsindex.htm (U.S.A.)
 

Indonésien:

http://www.Godsdirectkontak.org/news/news121/i121.htm (Indonésie)
 

Français :

http://www.contactdirectavecdieu.org/News/index.html(France)
 

Allemand :

http://www.Godsdirectcontact.de (Allemagne)


Programmes de télévision de Maître Suprême Ching Hai

"Art and Spirituality" sur Maître Suprême Ching Hai


Lieu : Formose (disponible en Asie du Sud-Est, Chine Continentale, et aux États-Unis par satellite)
Chaîne : Channel 32, ETTV
Sujet : conférences vidéo de Maître Suprême Ching Hai, activités à travers le monde de l'Association internationale de Maître Suprême Ching Hai
Horaire : 13h ~ 14h chaque dimanche à partir du 6 mai 2001

S'il vous plaît visitez les sites web suivants pour les derniers programmes TV sur Maître Suprême Ching Hai :
http://www.spiritual-discovery.org/events/tv.htm
http://www.spiritual-discovery.org/events/tv.htm


L'univers des Happy Yogi

Mère Terre, tu nous appelles
Toi qui donne vie à ce qui est
Et nous étreint tous.
Toi qui représente l'amour universel,
L'acceptation, l'humilité silencieuse,
Sur Ton sol jaillissant de vitalité,
Coule l'effervescence de l'univers.
Tu éveilles en Tes enfants l'ardent souhait
De se jeter dans Tes bras ouverts.

Au mois de mars, le comité en charge des Vêtements Célestes a lancé au Centre de Hsihu une série d'expositions de la collection de tenues récréatives "Happy Yogi". L'exposition porte chaque mois sur un thème nouveau. Le décor spécial réalisé pour son emplacement vise également à exposer les magnifiques créations de Maître et permet ainsi aux initiés de percevoir plus profondément l'amour qui inspire Maître. En 1999, Maître dessina la collection de Vêtements Célestes "Happy Yogi" en poursuivant à travers le monde Son objectif de nous rappeler de continuer à pratiquer la spiritualité et de toujours nous souvenir de notre vraie nature intérieure. Cette collection de tenues décontractées, faites pour les loisirs, aux motifs fleuris et aux lignes simples est un cadeau particulier de Maître à Ses chers enfants ; une façon aussi de forger des affinités dans la vie quotidienne.
Le thème principal choisi pour le mois de mars était : "Terre merveilleuse. " Un ensemble de tenues décontractées "Happy Yogi" aux couleurs de la nature avaient pour toile de fond un panneau mural de 10m x 3m pour créer une atmosphère gracieuse et sereine. Une tente individuelle et polyvalente dessinée par Maître fut ingénieusement placée dans l'ère d'exposition entre des mannequins portant divers agencements des tenues "Happy Yogi" arborant toutes les couleurs de la terre. Ce décor splendide aurait pu aisément servir de cadre à un événement somptueux se déroulant au paradis !

D'autres Vêtements Célestes étaient exposés dans la section "Dames européennes" et formaient une scène romantique dégageant une atmosphère calme et détendue dont les visiteurs avaient peine à se détacher.


Nouvelles parutions de livres

"Lettres entre Maître et pratiquants spirituels, volume I"

Disponible aujourd'hui en anglais

La version anglaise des "Lettres entre Maître et pratiquants spirituels, volume I" est une nouvelle collection de marque des lettres entre Maître Suprême Ching Hai et Ses disciples et autres pratiquants spirituels. Chaque lettre est spirituellement illuminée, et les réactions pénétrantes de Maître fournissent les réponses éclairées aux questions contenues dans notre cur, mettant le doigt sur les omissions et clarifiant la confusion de notre pratique spirituelle. Son contenu riche et étendu couvre tous les détails de la pratique spirituelle : de la manière d'atteindre la sérénité du mental à la façon de créer une relation harmonieuse. La sagesse de Maître est une lumière qui éclaire notre chemin spirituel.

L'attention méticuleuse et la grâce infinie de Maître Suprême qu'Elle montre à Ses disciples sont évidents dans l'échange de correspondance entre eux. Les nombreuses histoires dans ces volumes sont des témoins de l'insondable amour de Maître et de Son pouvoir omniprésent. Le calme courant d'amour entre Maître et Ses disciples éclaire tout ce courrier, et touche notre cur, renforce notre foi, et augmente notre courage face au défi de la vie de chaque jour, et de la pratique quotidienne.

Consulter l'adresse web : http://www.Godsdirectcontact.org/eng/news/121/esI.htm


Les dernières cassettes audio de Maître Suprême Ching Hai

<En anglais avec sous-titres au lacien>

669 La miséricorde de Dieu
Conférence au Cap, Afrique du Sud
27 novembre 1999

<En anglais et en coréen>

707 Les codes du corps d'un Maître
Méditation de groupe, Séoul, Corée
20 mai 2000

Pour commander les publications de Maître, contcatez s'il vous plaît :

The Supreme Master Ching Hai International Association publishing Co, Ltd, Taipei, Formose
Tél : (886) 2-87873935
Fax : (886) 2-87870873
Email : wisdom@m2.dj.net.tw
ROC paiement compte Postal n°: 19259438
Compte postal : The Supreme Master Ching Hai publishing Co, Ltd,